LOADING

Type to search

Mars et la Nasa : un vol habité serait impossible

4 années ago
Share

Mars et la Nasa sont au cœur d’une histoire passionnante, mais finalement le rêve des humains ne pourrait pas se réaliser au vu de la grandeur du projet.

Mars et la Nasa

[/media-credit] Mars et la Nasa

La Nasa et Mars sont au centre de multiples péripéties puisque les Américains veulent absolument relever un défi à la fois grandiose et inimaginable. L’Agence a donc envoyé il y a près de deux ans, le rover Curiosity et ses premières découvertes ont donné envie aux Hommes de fouler le sol aride de cette planète rouge. Ainsi, un vol habité devait voir le jour dans les prochaines décennies et les États-Unis se voyaient déjà comme la première nation à poser le pied sur Mars comme ce fut le cas avec la Lune quelques décennies auparavant.

La Nasa progressera encore pour atteindre Mars

Toutefois, il ne devrait pas y avoir d’équivalent à Neil Armstrong sur la planète Mars, car le projet de la Nasa serait impossible et même impossible. Vu que l’exploration de l’Espace est au cœur des attentions de plusieurs pays, l’Académie américaine des Sciences a souhaité se pencher sur ce projet dans le but de connaitre les possibilités de réussite. Les résultats publiés dans un rapport ne devraient pas combler les attentes de la Nasa. Le rapport précise que ce projet « est une invitation à l’échec et aux désillusions ».

La Nasa devrait mettre de côté Mars et privilégier la Lune

Toutefois, la Nasa n’approuve pas cette version des faits et l’agence est convaincue que les États-Unis planteront le drapeau sur la planète Mars dans les prochaines décennies. Après la publication du rapport, l’Agence a précisé que de nombreux progrès avaient été effectués jusqu’à maintenant. La Nasa estime par conséquent qu’elle est capable de continuer sur cette voie. L’Académie explique toutefois que le projet concernant l’exploration de Mars demande un budget conséquent et il faudra également concevoir un vaisseau susceptible de dépasser l’orbite terrestre ainsi qu’un système de lancement performant. Elle conseille donc à la Nasa de ne pas avoir un projet aussi ambitieux et de se pencher sur d’autres destinations comme un retour sur la Lune.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *