Accueil / High-Tech / Le mythique magnétoscope s’éteint après 60 ans d’une vie riche en péripéties

Le mythique magnétoscope s’éteint après 60 ans d’une vie riche en péripéties

Pour le magnétoscope, son histoire a commencé en 1956 quand Ampex, jeune société californienne, présenta sous le nom VRX-1000, le premier appareil offrant la capacité inédite alors d’enregistrer des images sur une bande magnétique.

Magnétosope Prises

Cet appareil a connu son heure de gloire dans les années 80 avec l’avènement du format VHS. Mais, petit à petit, la concurrence a été de plus en plus âpre avec l’avènement du DVD dès le milieu des années 90. La VOD  a fait également beaucoup de mal au magnétoscope qui vient de rendre l’âme avec la cessation de sa production par le seul fabricant japonais qui le distribuait encore avec une noble résistance, Funai Electric, dont l’usine est en Chine.

Le japonais Funai jette l’éponge n’absorbant pas assez de bénéfices en sa qualité de dernier fabricant de magnétoscopes à travers le monde

S’ils ont disparu de la plupart des foyers, Funai en a vendu 750 000 l’année dernière, notamment aux Etats-Unis. Rien de comparable aux 15 millions d’unités écoulées au début des années 2000. Les nostalgiques se ruent sur les derniers appareils toujours disponibles, mais Funai emboîte définitivement le pas de Panasonic, qui avait stoppé toute production du magnétoscope en 2012, et ne fera en aucun cas marche arrière.

D’un usage professionnel à une vocation grand public : une brève histoire du magnétoscope de sa naissance en 1956 jusqu’en 2016

Souligné dès  son apparition comme une révolution technologique majeure, par son coût exorbitant (50 000 dollars américains de l‘époque), le magnétoscope a d’abord été réservé à l’usage des professionnels de la télévision, qui pouvaient échapper à la contrainte de diffuser exclusivement des émissions en direct. Une véritable aubaine.

Ce n’est que dans les années 1970 que la démocratisation du magnétoscope donne le sourire au grand public avec un design qui s’améliorera par la suite : il est fortement comparable à une mallette, surmontée d’une fente de chargement spéciale destinée à insérer la cassette, permettant au téléspectateur un enregistrement des programmes.

La guerre des formats dans les années 70 avec le choix final du VHS et l’âge d’or des années 1980-1990 avant l’essor d’autres supports

Il reste à trouver le format idéal qui entraîne une bataille entre le Betamax de Sony et le VHS (Video Home System), développé par un autre fabricant japonais, JVC. C’est finalement le VHS, qui avait l’avantage de proposer une durée d’enregistrement plus longue, à des tarifs abordables, qui supplantera le Betamax, d’une qualité supérieure.

Le magnétoscope s’impose comme un accessoire de salon indispensable relié, par un cordon ombilical (la prise péritel) à la télévision dans les années 1970-80. Il est à son zénith dans es années 1980-90, mais il s’incline à partir des années 2000 face au DVD (Digital Versatile Disc), lui-même éclipsé par le tout-numérique et notamment la VOD.

Magnétosope Prises, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Une personne en voiture

Allemagne : le pionnier code éthique pour voitures autonomes privilégie la vie humaine

L’Allemagne se penche sur des questions éthiques concernant la voiture autonome qui est la voiture …

Réagissez !