LOADING

Type to search

Tags: ,

Nasa : le test du parachute supersonique est encore retardé

2 années ago
Share

La Nasa a misé sur un projet d’envergure avec un parachute supersonique, mais le lancement a été reporté à cause des conditions climatiques.

Le parachute supersonique de la Nasa

Le parachute supersonique de la Nasa / Crédit Photo : NASA/JPL-Caltech

La Nasa est à l’origine d’un projet assez impressionnant et le lancement devait être réalisé le 4 juin. Toutefois, dans un communiqué publié sur le blog de l’Agence Spatiale américaine, il est possible d’apprendre que ce phénomène sera retardé d’au moins 24 heures. En effet, les lieux sont pour l’instant frappés par des averses et des rafales de vent qui font que la situation n’est pas stable. De ce fait, le parachute supersonique ne peut pas être lancé et une nouvelle évaluation sera réalisée le vendredi 5 juin.

La Nasa repousse à vendredi le lancement de LDSD

Ce parachute supersonique est dans une phase de tests et pour l’instant, le lancement a été reporté à deux reprises, car la Nasa souhaite que l’environnement soit le plus propice pour que les résultats soient optimums. L’Agence spatiale américaine est tout de même à l’origine d’un ballon baptisé LDSD pour Low Density Supersonic Decelerator qui n’a encore jamais été déployé et son envergure de 30 mètres le rend unique. L’objectif de ce lancement est très simple comme le mentionne la Nasa, elle souhaite que la vitesse d’entrée du véhicule soit réduite à la vitesse subsonique en étant au départ de Mach 2.

Un parachute supersonique pour aller sur Mars

Pour certains, ce test peut paraitre inutile, mais la Nasa se projette en réalité en 2030, car elle n’a toujours pas abandonné l’idée d’envoyer des Hommes sur la planète rouge. Si le test de ce parachute supersonique est concluant, ce sera un pas de plus vers cette exploration qui s’annonce à la fois incroyable et passionnante pour ceux qui la vivront. De plus, le ballon permettrait de ralentir la vitesse de l’appareil et de l’aider à se poser doucement sur cette planète hostile.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *