LOADING

Type to search

Tags:

Pancréas artificiel : un dispositif pourrait être commercialisé d’ici 2017

1 année ago
Share

Le diabète de type 1 que l’on appelle également diabète insulinodépendant est une maladie auto-immune, il se définit par un excès de sucre dans le sang. Il survient généralement chez l’enfant, l’adulte jeune, il concerne plus de 200.000 personnes en France. Les complications sont au nombre de trois, l’hyperglycémie avec un taux excessif de sucre dans le sang, l’hypoglycémie qui peut être responsable de coma, l’acidocétose, le coma est également une possibilité. Le pancréas artificiel, un dispositif très prometteur.

Le système humain

Un pancréas en mesure d’identifier la glycémie

Les malades atteints de cette forme de diabète doivent pour maîtriser leur pathologie se faire plusieurs injections par jour, les plus équipés ont une pompe à insuline portable ou implantable. Le pancréas artificiel serait pour tous ces malades un réel espoir, les expérimentations qui sont en cours laissent penser que très bientôt, les choses deviendront plus simples pour tous les malades. Le pancréas artificiel ne sera pas un organe de substitution comme peut l’être le cœur artificiel. Ce sera un dispositif constitué d’un capteur sous-cutané capable de mesurer la glycémie, d’une pompe qui délivrera de l’insuline via un fin tube placé sous la peau.

Vers une commercialisation pour 2017 si tout est concluant

Les essais ont permis à plus de vingt patients de bénéficier de ce pancréas artificiel durant un mois. Les résultats ont démontré que les malades ont tous repris une vie normale. Le pancréas artificiel a permis de réduire la survenue d’hypoglycémie nocturne. Ces premiers essais vont être approfondis, de nouvelles études cliniques vont débuter afin de confirmer la validité de ces tests prometteurs, ils vont être lancés sur une période de plus de six mois. Si tout se passe bien, le pancréas artificiel pourrait être commercialisé d’ici 2017.

Une suppression de tous les désagréments

Depuis ces dernières années, des progrès ont permis de simplifier grandement la vie des personnes atteintes de ce diabète de type 1 mais la surveillance doit être de tous les instants, plusieurs fois par jour. Le patient lors de l’injection de l’insuline s’expose à un surdosage ou à un sous dosage avec le pancréas artificiel, tous ces inconvénients ne seront que de mauvais souvenirs, un réel espoir pour les malades.

Le système humain, Pixabay – PublicDomainPictures

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *