LOADING

Type to search

Rachat de SFR : l’Arcep pourrait perturber la vente de Bouygues à Free

4 années ago
Share

Pour racheter SFR, Bouygues Telecom est contraint de vendre son réseau à Free. Toutefois, dans la réalité le concept ne serait pas aussi simple.

ARCEP

Martin Bouygues avait réussi à mettre au point un plan performant qui a surpris de nombreux amateurs du secteur. En effet, pour racheter SFR, il est impossible de posséder des doublons, Bouygues Telecom a donc signé un accord avec Free. La société de Xavier Niel est en mesure d’acquérir de nombreuses antennes dont certaines dédiées à la 4G. Sur le papier tout paraissait se passer à merveille, mais l’Arcep pourrait devenir un perturbateur de taille. L’autorité régule avec rigueur les transactions effectuées dans le monde de la téléphonie mobile. La réglementation est donc stricte et surtout appliquée à la lettre.

L’Autorité perturbe l’achat de SFR ?

L’Arcep n’aura pas l’opportunité de se positionner dans l’affaire qui concerne Vivendi, Numéricable et Bouygues Telecom. La haute Autorité aura toutefois son mot à dire lors de l’attribution des antennes et donc la vente du réseau à Free qui deviendrait un peu plus fort et surtout un opérateur complet. L’Arcep a souhaité rafraichir la mémoire des opérateurs notamment en leur précisant que les antennes lorsqu’elles avaient été acquises étaient « incessibles ». Si l’Autorité vient perturber la vente du réseau à Free, elle pourrait involontairement perturber le rachat de SFR par Bouygues Telecom qui connaitra le verdict dans quelques heures.

Augmentation de 10 % des prix ?

Si vous pensiez que ce volet de la téléphonie mobile serait terminé lors de l’attribution de l’acquisition et bien vous vous trompiez. En effet, si Bouygues Telecom obtient gain de cause et que l’opérateur fusionne avec SFR, il devra se confronter à la règlementation de l’Arcep à propos des doublons et donc de la distribution de ses antennes. Il faut également noter que ce retour à trois opérateurs ne comble pas les attentes de l’Arcep. Elle estime que les prix auront sans doute tendance à augmenter de 10 % comme ce fut le cas en Autriche.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *