Accueil / High-Tech / Spotify : des mobiles espionnés après les changements des CGU

Spotify : des mobiles espionnés après les changements des CGU

Spotify avec les nouvelles CGU a entraîné la grogne de tous les adeptes, car les mobiles seront désormais espionnés. En effet, la plateforme de streaming s’offre désormais la possibilité de rassembler différentes données.

Spotify
Spotify / Crédit Photo : Flickr – Sorosh Tavakoli

En Suède et dans le monde entier, Spotify est leader dans le domaine du streaming musical. Lorsqu’une modification des conditions d’utilisations est référencée, la polémique prend rapidement de l’ampleur. Alors que certains luttent activement contre la collecte des informations privées, la plateforme a décidé de s’infiltrer dans cette branche. En effet, le magazine Forbes a révélé l’affaire et la polémique a pratiquement vu le jour immédiatement. Spotify tente d’adoucir la colère en insistant sur le fait que les modifications ont pour objectif d’améliorer l’utilisation de la plateforme.

Si les CGU de Spotify ne sont pas acceptés, il n’y a pas d’inscription

Spotify n’aurait donc aucun intérêt à espionner les utilisateurs sans avoir un but spécifique. Toutefois, du côté des utilisateurs, c’est du pareil au même et la grogne a pris de l’ampleur, car la plateforme rassemble plusieurs millions d’adeptes. Désormais, ceux qui utilisent Spotify via un Smartphone pourront transmettre quelques données comme la géolocalisation, les photos ou encore les différents contacts. Si certains pensent échapper aux nouvelles CGU, il faut noter que cela est impossible, car dès l’inscription, la politique est acceptée par l’utilisateur. Si ce dernier n’est pas en adéquation avec la pratique, il ne s’inscrit pas.

Spotity est au cœur de la grogne sur Twitter

Les internautes ont comme à l’habitude décidé de partager leur colère sur les réseaux sociaux et notamment Twitter. Comme c’est le cas dans ces affaires de vie privée, le manque de communication est généralement pointé du doigt. Les mises à jour des CGU sont effectives sans que l’internaute ne puisse partager son avis. Par conséquent, Spotify a présenté des excuses et a reconnu que la plateforme aurait dû donner quelques éléments supplémentaires en ce qui concerne l’impact de la collecte de ces informations. Dans tous les cas, les nouvelles conditions devraient faire fuir certains réfractaires.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Une personne en voiture

Allemagne : le pionnier code éthique pour voitures autonomes privilégie la vie humaine

L’Allemagne se penche sur des questions éthiques concernant la voiture autonome qui est la voiture …

Réagissez !