Accueil / Insolite / Lesbos : des gilets de sauvetage formant un « Peace and Love » géant en hommage aux migrants

Lesbos : des gilets de sauvetage formant un « Peace and Love » géant en hommage aux migrants

Des activistes de deux ONG à l’aura universelle, Greenpeace ainsi que Médecins sans frontières, ont formé sur l’île de Lesbos, territorialement rattachée à la Grèce, un signe de paix immense en utilisant environ 3 000 gilets de sauvetage provenant des 500 000 migrants, qui ont transité par cette île, au cours de l’année dernière désormais finie.

Un million de migrants à ne pas oublier sur le seuil de l’Europe en 2015

Une centaine de volontaires ont récupéré les gilets de sauvetage des migrants qui ont traversé la mer Egée en 2015 . Ils sont estimés au nombre impressionnant de 1 million à avoir bravé les flots afin de rejoindre l’Eldorado européen. La plupart (80%) ont transité par les chapelets d’îles grecques. Une initiative louable pour souligner le courage des migrants et émettre un signe fort de paix à partir des gilets de sauvetage, dont ils ont été porteurs, formant un « Peace and Love » géant, a eu pour théâtre l’île de Lesbos, idée vertueuse de Médecins Sans Frontières ainsi que de Greenpeace. Sans oublier d’autres ONG telles que telles Sea Watch et Starfish. Sur son site internet, Greenpace s’est félicitée de ce message, à la symbolique visuelle, appelant à la fraternité universelle et à ne plus feindre l’ignorance vis-à-vis de ce drame humain se déroulant à nos portes.

Un signe de paix rendu à la fois aux réfugiés vivants, disparus et à venir

L’opération de collecte de pas moins de 3 000 gilets de sauvetage a eu lieu ce vendredi sur l’île de Lesbos, près du village de Molyvos, avant le cliché orchestré avec maestria qui laissera, sans  doute, sa présence dans les annales de la photographie engagée. Il convient de souligner que si les gilets, abandonnés sur le rivage enfin atteint, bien que semblables, ont tous une histoire des plus personnelles : il y a eu des dénouements à la fois heureux (pour les migrants arrivés à bon port) mais également tragiques (avec des corps noyés, retrouvés ou non). La mer Egée et loin d’être la plus accueillante qui soit, de plus car les bateaux étaient généralement trop bondés pour en faciliter la traversée, d’où un très lourd bilan humain à déplorer en cette année 2015 : plus de 3700 migrants sont morts lors de la traversée, dont 97 migrants en novembre et 187 en décembre.

Peace and Love, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !