Accueil / Insolite / Anish Kapoor à Versailles : des œuvres qui dérangent

Anish Kapoor à Versailles : des œuvres qui dérangent

Anish Kapoor a débarqué à Versailles avec des œuvres dont le vagin qui suscite un certain affolement. Ce n’est toutefois pas le premier.

Anish Kapoor
Anish Kapoor / Crédit Photo : Wikipédia – team art in berlin

Les jardins du château de Versailles se sont transformés en musée de plein air. Pourtant, ce n’est pas au gout de tout le monde, la polémique a débuté dans le journal du dimanche, quand l’auteur de l’œuvre du « vagin » Anish Kapoor a déclaré « c’est le vagin de la reine qui prend le pouvoir ». Cette phrase a été lancée par le créateur avant l’inauguration. Du 9 juin au 1 novembre 2015, tous ceux qui aiment l’art nouveau pourront admirer plusieurs œuvres de l’artiste dans les jardins de Versailles. N’est-il pas l’endroit idéal pour découvrir une façon de penser différemment à travers des objets qui suscitent la curiosité et le dialogue ? Le jardin créé par Le Notre pour le bonheur des rois et des reines ainsi que de tous les courtisans de l’époque est aujourd’hui ressuscité par le modernisme.

 

Les œuvres d’Anish Kapoor au centre d’une polémique avec le vagin

Les œuvres contemporaines ne sont pas moins intéressantes que celles qui datent de plusieurs années. Le « vagin » est une trompe en acier de dix mètres de haut. L’artiste en question fait référence aux organes féminins dans ses œuvres, mais cela ne devrait pas choquer les enfants qui se promènent dans les jardins. Les réactions ne se sont pas fait attendre, certains crient au scandale, à la profanation des lieux, de nombreuses personnes estiment que ces œuvres n’ont rien à faire dans un tel endroit que celui-ci ou l’opulence, la royauté, la souveraineté ont régné durant des siècles. L’histoire, certains l’ont oublié ou mal lu, les rois et les reines qui se sont succédé dans ce château n’avaient vis-à-vis de la sexualité rien de très conventionnel, Louis XIV pour ne citer que lui, a eu plusieurs maîtresses durant son règne.

L’art ne mérite-t-il pas un peu de respect ?

D’autres œuvres dérangent, celle de Paul MC Carty n’avait résisté que trois jours place Vendôme avant d’être détériorée au mois d’octobre dernier, sa ressemblance avec un jouet sexuel n’avait pas plu à tout le monde. L’art doit rester l’art, un rêve, une partie de l’imaginaire, chaque fois qu’un artiste propose un objet, il faut le respecte, même s’il dérange nos habitudes.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Limace

La limace serait utilisée en chirurgie cardiaque grâce à sa bave

Les gastéropodes décidément nous réservent bien des surprises. La bave d’escargot a déjà fait ses …

Réagissez !