Accueil / Insolite / Greffe de tête de singe : une prouesse réussie

Greffe de tête de singe : une prouesse réussie

Une greffe de tête de singe a été réalisée et elle s’est soldée par une réussite. Les scientifiques ont voulu démontrer qu’il était tout à fait possible de préserver le cerveau. Cela relance ainsi le débat notamment pour un patient.

En Russie, un homme qui souffre d’une maladie dégénérative est volontaire pour subir une greffe de ce genre. Celle réalisée avec un singe montre qu’il est tout à fait possible de la réaliser, mais l’opération est à la fois périlleuse et coûteuse. Toucher le cerveau n’est pas une mince affaire et il est primordial de maîtriser pleinement cette méthode. L’un des professeurs a donné quelques détails concernant cette opération qui a consisté à avoir recours à l’hypothermie pour protéger le cerveau et un système de canules était nécessaire pour la circulation sanguine.

La tête d’un singe vivant se retrouve sur le corps d’un autre singe également vivant

Cette procédure est donc caractérisée d’innovante, mais elle pourrait poser des problèmes d’éthique. En effet, la greffe de la tête peut-elle être considérée comme une opération classique où un donneur transmet son foie, son rein ? Difficile de répondre à cette interrogation, mais les scientifiques ont montré qu’il était possible de greffer la tête d’un singe vivant sur un autre corps qui était également en parfaite santé. C’est l’Université médicale en Chine de Harbin qui signe cette prouesse dans le monde médical qui devrait enthousiasmer certains et agacer d’autres.

Vers une greffe de tête chez l’Homme dès 2017

Cette greffe de tête de singe a ensuite permis à l’animal de vivre pendant une vingtaine d’heures. Généralement, dans ce domaine, les tests sont effectués en premier lieu sur les animaux pour être ensuite réalisés sur les Hommes. Par conséquent, le groupe de scientifiques à l’origine de cette opération périlleuse a fait preuve d’une réelle confiance, car si une telle greffe est possible en 2016 pour le singe, elle sera envisageable dès l’année prochaine pour un homme ou une femme selon une exclusivité de Sciences et Avenir.

Singe, Pixabay

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Tomates

Deux nouvelles variétés de tomates seront très bientôt dans nos assiettes !

Lorsque l’on sait qu’en France, la production de tomates s’élèvent à plus de 600.000 tonnes …

Réagissez !