Accueil / Insolite / Jack l’Éventreur n’était peut-être pas celui que l’on croyait

Jack l’Éventreur n’était peut-être pas celui que l’on croyait

Jack l’Éventreur est le tueur de « White Chapel » ce quartier de Londres où il a fait régner la terreur durant de longues semaines parmi les prostituées de l’époque en 1880. Depuis plus de 130 ans, le mystère demeure entier, il y a eu des révélations, des constatations, de l’ADN en 2014, mais aujourd’hui tout pourrait basculer et être remis en question.

Jack l'Eventreur
Jack l’Eventreur / Crédit Photo : Flickr – Brian Holland

Au moins cinq meurtres sont au palmarès de Jack l’Éventreur, l’affaire paraissait pourtant avoir été résolue, un coiffeur juif polonais installé dans cette ville avec sa famille n’avait jamais été confondu avant. Une tache de sang retrouvée sur le châle d’une prostituée, en 2014 l’ADN avait parlé et ce coiffeur aurait pu être le coupable, mais cette hypothèse a été très vite écartée quelque temps plus tard.

Jack l’Éventreur serait finalement un mari rongé par la jalousie

Une nouvelle éventualité serait peut-être cette fois la bonne, la dernière victime de Jack l’Éventreur avait été Élisabeth Weston Davies. Après un mariage raté, elle part à White Chapel et devient Mary Relly et prostituée, son ex-mari part à sa recherche et il aurait voulu se venger, pour brouiller les pistes il aurait tué tout d’abord quatre prostituées puis le 9 novembre 1888 Mary Relly son ex-femme. Un mari jaloux serait donc le responsable de ces meurtres odieux.

Le mystère de Jack l’Éventreur sera peut-être résolu avec Élisabeth Weston Davies

Wynne Weston-Davies a exposé tous les détails des conclusions qu’il a pu établir tout au long de ces dernières années, il les a écrits dans un livre « the real Mary Relly », des indices selon lui seraient troublants, l’ex-mari de la dernière victime se serait suicidé de la même façon que l’on a été les prostituées en tranchant la gorge avec un couteau. Toutes ces révélations sont importantes et de ce fait la justice britannique a ordonné l’exhumation d’Élisabeth Weston Davies, s’il s’avère que l’ADN détermine que ces deux femmes ne sont qu’en réalité qu’une même personne, le mystère de Jack l’Éventreur connaîtra peut-être enfin un dénouement au bout de toutes ces années.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !