Accueil / Insolite / Koh Lanta : les révélations sur la face cachée de l’émission

Koh Lanta : les révélations sur la face cachée de l’émission

Koh Lanta a une face cachée et Ella Gbezan, une candidate des précédentes éditions a voulu faire quelques révélations sur les arrangements au sein de l’émission.

Ella Gbezan dans Koh Lanta
Ella Gbezan dans Koh Lanta / Crédit Photo : Capture écran TF1

Une ancienne participante de la saison de 2011, Ella Gbezan vient de sortir un livre aujourd’hui, elle révèle l’envers de l’émission, les choses que les téléspectateurs découvrent à l’écran ne seraient pas vraiment la réalité. Son livre « la face cachée de Koh Lanta », paru dans les éditions La Boite à Pandore veut rétablir une certaine vérité, elle veut à l’aide de ce livre montré aux spectateurs que tout ce qui est montré est parfois faussé. Cette jeune fille de 29 ans n’a pas de rancune ni de problème avec aucun candidat, selon ses propos, les participants doivent selon la production subvenir à leur faim par leurs propres moyens, ce n’est pas tout à fait ce qui se passerait dans la réalité du jeu, Ella raconte que la canne à sucre indispensable pour maintenir leur forme physique serait plantée par l’équipe technique de la production avant leurs arrivées sur l’île.

Quelques arrangements sur Koh Lanta

Le manioc de Koh Lanta serait également planté de la même façon pour la simple raison que cette nourriture ne pousserait pas au moment de la diffusion de l’émission. Elle raconte aussi dans les pages de son livre, qu’effectivement les candidats sont livrés à eux même, qu’ils perdent du poids et que les conditions de survie des 40 jours restent difficiles. Ella nous dévoile que les candidats qui arrivent en courant pour participer à une épreuve, cela ne serait pas de leur propre initiative, ils attendraient le feu vert de la production pour arriver au pas de course. D’autres arrangements seraient également au rendez-vous et une équipe aurait même été aidée par un plongeur.

Un camp aménagé avec des bâches fournies par la production

Au fil du livre, on apprend que lors de l’installation du camp et que suite aux intempéries, la production leur aurait fourni des bâches plastiques pour les protéger du mauvais temps, ils auraient eu la consigne de les cacher sous des branches. Ce livre nous révèle sous des petites choses sur le jeu, mais en restant objectif, les téléspectateurs doivent bien se douter que parfois la production met du beurre dans les épinards, 40 jours c’est très long.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !