Accueil / Insolite / La SNCF met en demeure Elisa Tovati et voudrait interdire son album

La SNCF met en demeure Elisa Tovati et voudrait interdire son album

Depuis le 24 février, l’album Calibre 23 d’Elisa Tovati est en vente, mais la SNCF aurait envoyé une mise en demeure à la chanteuse.

[media-credit name= »Capture YouTube » align= »alignnone » width= »403"]Elisa Tovati[/[/media-credit]information est transmise par le Parisien et elle met en valeur une histoire assez surprenante. Pourquoi la SNCF voudrait-elle interdire l’album Calibre 23 ? Il faut regarder avec attention la pochette de l’album pour comprendre les faits. En effet, la SNCF reproche selon le journal à Elisa Tovati de s’inspirer sans son autorisation de l’image et de l’univers de l’Orient-Express. Il faut noter que la compagnie ferroviaire est propriétaire de ce train qui a marqué une génération. Le journal précise également que la chanteuse est « passée outre des négociations financières qui n’ont pas abouti et de parasiter l’actuelle exposition sur le train qui vient de démarrer à l’Institut du monde arabe à Paris ».

La SNCF demande le retrait du disque ?

La chanteuse a pu se confier au journal en précisant qu’elle était « effondrée, je ne dors plus, ne mange plus. C’est une trahison de la SNCF ». Elisa Tovati souhaite préciser que la compagnie ferroviaire a validé les photos et elle n’a eu aucune nouvelle lorsqu’elle a envoyé son album le 12 septembre dernier. Dans un premier temps, Elisa Tovati voulait appeler son album Orient-Express, mais elle a été contrainte de renoncer à cette idée et elle a donc opté pour Calibre 23.

Deux versions différentes

Cette affaire semble complexe puisqu’il n’y a eu aucun accord signé avec la SNCF. Cette dernière a précisé qu’elle avait été surprise de voir que le projet avait vu le jour « malgré l’absence de partenariat ». Toutefois, du côté de RTL, le son de cloche est différent puisque « La SNCF dément toute volonté d’interdire le disque de Mme Tovati. Aucune action en justice n’est engagée. Des discussions ont lieu avec la maison de production de Mme Tovati uniquement sur des questions de droits de marque ». Toutefois, le Parisien précise que la chanteuse a « reçu une mise en demeure de la SNCF datant du 27 mars, exigeant qu’elle retire de la vente dans les 7 jours son album ».

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !