Accueil / Insolite / Laver son linge : l’eau de pluie ne serait pas si réjouissante

Laver son linge : l’eau de pluie ne serait pas si réjouissante

Pourrait-on vivre en complète autonomie avec de l’eau de pluie ? Il semblerait que cela soit difficile, elle contient des particules, des gaz qui proviennent du milieu naturel, de l’activité industrielle, de la combustion de fossiles riche en souffre, de la pollution automobile. L’eau de pluie est naturellement acide, elle est considérée comme étant non potable. Sa qualité est variable en fonction des régions qu’elle arrose. Actuellement, elle est toujours collectée dans certaines zones rurales via des citernes, elle sert à arroser les cultures. L’eau de pluie est une ressource inépuisable bien qu’irrégulière, elle est aussi gratuite, elle peut être utilisée en cas de sécheresse pour les jardins, les remplissages des piscines, le lavage des voitures. Il n’est pas autorisé devant la loi d’utiliser l’eau de pluie pour un usage alimentaire.

Pluie

Récupérer de l’eau de pluie pour laver son linge, est-ce possible d’un point vue sanitaire ?

L’écoulement des eaux de pluie est soumis à une réglementation et à des servitudes qu’il est primordial de bien connaître afin d’éviter les soucis de voisinage. Si par exemple vous perturbez l’écoulement naturel, vous vous exposez à être obligé de remettre les lieux dans leur état initial. Récupérer de l’eau de pluie pour laver son linge peut être tentant au vu des factures. Pourtant, cette pratique est soumise à certaines conditions bien précises. L’agence de sécurité de  l’alimentation, de l’environnement, du travail (ANSES) met en garde, l’eau de pluie ne convient pas à tout le monde. Depuis le décret d’août 2008, il est possible de l’utiliser à l’intérieur de la maison pour des usages non corporels. Alimenter ses toilettes avec de l’eau de pluie, c’est tout à fait possible, mais pour laver la vaisselle avec cette eau, il y a un danger. La loi impose tout de même une réglementation en ce qui concerne le mode de stockage.

La récupération de l’eau de pluie permet une démarché écocitoyenne

Utiliser de l’eau de pluie pour son lave linge, la pratique est autorisée à titre expérimental, il faut être munis d’un dispositif de filtration, d’un robinet qui permettent de traiter l’eau avant son usage. Le but, la purifier des saletés mais aussi d’éviter qu’elle rentre en contact avec l’eau potable, deux accès sont nécessaires pour empêcher toute confusion. Les dispositifs de récupérateur doivent faire l’objet d’une déclaration en mairie. L’ANSES a publié le 22 février la notification suivante, si vous ne souffrez pas de maladies, que vous ne vivez pas près d’un site industriel ou agricole, rien ne vous interdit de laver votre linge avec de l’eau de pluie. La pratique est déconseillée aux personnes souffrant d’allergies, les jeunes enfants, car ils mettent souvent leurs vêtements à la bouche, les personnes hospitalisées à domicile. Les eaux de pluie peuvent se charger en micro polluants.

Pluie, Pixabay – Giuliamar

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Sommeil

Sommeil : partager son lit n’est pas vraiment une bonne idée pour la qualité

Le sommeil est indispensable au développement cérébral, limiter son temps expose la personne à des …

Réagissez !