Accueil / Insolite / Le vol American Airlines a dû faire demi-tour pour des symptômes inquiétants !

Le vol American Airlines a dû faire demi-tour pour des symptômes inquiétants !

Un avion, un Boeing 777 avec à son bord plus de 188 passagers en partance de Londres pour Los Angeles survolait déjà le sud-ouest de l’Islande quand il y a eu la décision soudaine du capitaine de bord de détourner l’appareil de son vol initial pour Healthrow (un aéroport situé dans la banlieue de Londres). Ce vol a donc fait demi-tour, car plusieurs passagers ainsi que certaines personnes de l’équipage étaient frappés de symptômes inquiétants.

A la sortie de l’avion d’American Airlines, ils ont été pris en charge

Le vol du Boeing 777 a dû rebrousser chemin alors qu’à son bord, une maladie mystérieuse s’emparait de plusieurs personnes. Un membre de l’équipage s’est évanoui et cinq autres se plaignaient de vertiges, certains passagers étaient pris également d’étourdissements. Le capitaine a pris alors la décision de faire demi-tour plutôt que d’atterrir en Islande, ces paroles ont été rapportées par le porte-parole de la compagnie American Airlines. L’avion a atterri peu après 17 heures, les passagers ainsi que l’équipage ont été pris en charge par le personnel soignant à la sortie de l’avion.

Plusieurs hypothèses pour expliquer ces symptômes

Les passagers se plaignaient de perte d’équilibre, la compagnie a déclaré que deux passagers et plusieurs hôtesses avaient été pris de malaises. Que sait-il vraiment passé à bord de ce Boeing ? Un médecin qui était passager de ce vol  a expliqué au Daily Mail qu’il avait senti comme « une odeur de brûlé ». D’après les experts de ce même quotidien, plusieurs hypothèses sont à prendre en compte, une anomalie dans la cuisine où l’équipage se charge du repas des passagers, une fuite de produits chimiques, une batterie d’un ordinateur portable qui aurait pu être détériorée ou un défaut de conditionnement de l’air.

Ce Boeing 777 ne présentait pas d’anomalies

Le Boeing avait subi les vérifications d’usage, la compagnie a affirmé que jeudi matin, les ingénieurs de maintenance chargés de l’inspection de l’avion n’avaient décelé aucune anomalie suspecte. Les problèmes avec la pression de l’air se produisent généralement soit au décollage soit à l’atterrissage de l’avion. Le mystère du vol Londres Los Angeles reste à ce jour une énigme selon le Télégraph.

American Airlines, Wikipédia – Sergey Kustov

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !