Accueil / Insolite / La lecture, un bon moyen pour prolonger sa vie de quelques petites années

La lecture, un bon moyen pour prolonger sa vie de quelques petites années

Toutes les études que l’on peut lire ça et là, les recommandations des médecins ainsi que tous ceux qui nous conseillent de pratiquer une activité physique régulière, de manger sainement, de ne pas fumer, d’éviter à tout prix l’alcool, les drogues, tout cela pour gagner quelques années de bonne santé, d’espérance de vie, mais aujourd’hui une étude Américaine met en évidence l’influence positive de la lecture sur le prolongement de la vie. Deux années crédité pour ceux et celles qui s’adonnent à cette occupation enrichissante.

Lecture

La lecture, ce n’est pas ce que l’on pourrait considérer comme la fontaine de jouvence

Deux années de plus ce n’est pas négligeable. Joindre l’utile à l’agréable ne peut être qu’une bonne occasion de débuter la lecture, il n’est jamais trop tard. En plus de s’enrichir spirituellement, la lecture booste les connectivités du cerveau ainsi que l’empathie. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Social Service and Medecine relayée par le Figaro et le New York Times. Les chercheurs ont suivi pour cette expérience plus de 3635 volontaires âgés de 50 ans sur une période de douze ans.

Une augmentation de l’espérance de vie de 23%

Les sujets qui lisaient plus de trois heures trente par semaine ont vu leur espérance de vie augmentée de plus de 23% pour la période étudiée. Ce laps de temps correspond environ à deux petites années. Les personnes qui optent pour ce loisir durant plus de 3 heures 30 par semaine diminueraient leurs risques de 17% par rapport à ceux qui ne lisent jamais. Les chercheurs vont essayer désormais d’affiner cette première étude en étudiant les impacts d’un même ouvrage, mais lus de différente manière, classique, vidéo, électronique.

Plonger dans un bon livre, c’est l’évasion assurée

Durant toute l’histoire, les pages qui se tournent sous nos yeux gourmands, l’état d’anxiété disparaît, la lecture est synonyme de relaxation. Pour lire, on est obligé de se concentrer, on oublie les petits soucis de la vie quotidienne, les tensions musculaires et cardiaques s’éloignent. Mis à part les bons moments que la lecture procure, elle développe les capacités cérébrales. Cette nouvelle étude est sans doute une initiation à la lecture puisqu’elle nous promet deux années de sursis, alors cet été sur les plages de vos vacances, ouvrez, lisez quelques romans.

Lecture, Pixabay – alexramos10

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Limace

La limace serait utilisée en chirurgie cardiaque grâce à sa bave

Les gastéropodes décidément nous réservent bien des surprises. La bave d’escargot a déjà fait ses …

Réagissez !