Accueil / Insolite / Lève-tôt ou couche-tard : c’est en réalité une affaire de génétique et non de personnalité

Lève-tôt ou couche-tard : c’est en réalité une affaire de génétique et non de personnalité

Certains sont répertoriés dans la catégorie des « lève-tôt » alors que d’autres sont davantage des « couche-tard ». Les chercheurs se sont penchés sur ce mode de vie assez différent et la conclusion est insolite.

La génétique est responsable de la différence des rythmes circadiens

Alors que certains sont en mesure de penser que le sommeil est une affaire de personnalité ou d’habitudes, les chercheurs ont démontré que tout était finalement inscrit dans la génétique. Deux groupes sont observés, il y a celui du lève-tôt, il est debout aux aurores même si sa nuit a été courte. Il est en pleine forme et il peut de ce fait débuter sa nouvelle journée du bon pied. En parallèle, il y a le couche-tard, qui vit un peu plus la nuit et moins la journée. Il ne faudra donc pas l’attendre au cours de la matinée, car il est surtout levé en début d’après-midi. Cette étude qui s’est penchée sur la génétique a tout de même un avantage, car elle permettrait d’aborder d’une autre façon certains troubles du sommeil.

7 gènes ont été identifiés pour la catégorie du lève-tôt

Un individu bénéficie donc d’une horloge biologique qui est rythmée par la génétique. Les chercheurs ont même mis le doigt sur 7 gènes pour le lève-tôt. Malgré toute la bonne volonté du monde, ceux qui sont répertoriés comme des « couche-tard » ne pourront jamais être des « lève-tôt » selon les conclusions de cette étude partagée dans la revue Nature Communications. C’est une entreprise spécialisée dans la génétique, 23andMe qui est à l’origine de cette enquête.

Un lève-tôt sera moins dépressif qu’un couche-tard

Les scientifiques voulaient comprendre les raisons pour lesquelles certains se lèvent à l’aube alors que d’autres émergent seulement en fin de matinée. Ils ont donc étudié les rythmes circadiens et c’est au cours de cette étude qu’ils ont compris qu’ils étaient finalement différents chez chacune des 89 000 personnes observées. Les statistiques montrent également que les seniors sont davantage des « lève-tôt », mais cela peut toucher une plus large catégorie d’âges. Dans tous les cas, ces personnes par rapport aux « couche-tard » n’ont pas besoin de plus de 8 heures de sommeil et ils sont moins frappés par la dépression.

Dormir, Pixabay – Wokandapix

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Araignée

Une araignée particulièrement dangereuse sème la panique en France

En effet, cette espèce sévit principalement aux Etats Unis. Cette araignée est plutôt solitaire, elle …

Réagissez !