Accueil / Insolite / Rainbow Loom : de faux bracelets dangereux pour la santé

Rainbow Loom : de faux bracelets dangereux pour la santé

Rainbow Loom est un nom largement connu par les amatrices de mode et les bracelets à succès ont été contrefaits.

Rainbow Loom
Rainbow Loom

Lorsqu’un produit rencontre un succès non négligeable, il ne faut généralement pas attendre très longtemps avant d’avoir une contrefaçon. Les bracelets Rainbow Loom se retrouvent donc dans cette tendance qui s’avère être largement problématique pour la marque. Cette dernière est donc victime d’une constatation puisque les bracelets Rainbow Loom contrefaits seraient dangereux pour la santé. Durant ces vacances, les petites filles et les adultes sont nombreux à se promener avec une flopée de bracelets colorés à leur poignet. Lorsqu’il s’agit de la marque officielle, il n’y aurait pas de problèmes puisque la mention CE est visible, mais le constat est différent pour la contrefaçon.

Le succès des Rainbow Loom en vacances

En effet, le laboratoire de Birmingham a décidé de s’attaquer à de faux bracelets Rainbow Loom dans le but de tester les produits utilisés dans les élastiques. L’Association Santé Environnement France révèle dans un rapport que plusieurs exemplaires vendus par exemple sur des marchés ont été examinés avec précaution et les résultats sont consternants. En effet, les chercheurs ont découvert que certains faux bracelets Rainbow Loom contenaient des substances chimiques qui ne respectaient pas les règles sanitaires. Dans le cas des phtalates qui sont largement pointés du doigt, les experts ont découvert que le taux de 50 % pouvait être atteint.

De faux Rainbow Loom problématiques pour la santé

Ce pourcentage sur ces faux Rainbow Loom est problématique, car il faut noter que le taux accepté est de 0.1 %. Nous sommes donc largement au-dessus des limites autorisées et cela peut être à l’origine de problèmes de santé. Désormais, que ce soit dans l’univers de la mode ou les produits pour les enfants, certains composés chimiques ont été bannis. Plusieurs fabricants ont donc misé sur une fabrication par exemple sans BPA et sans phtalates. Ces derniers sont des perturbateurs endocriniens et ces faux bracelets sont portés par des enfants. La peau de ces derniers a donc tendance à absorber plus facilement ce genre de produits.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Tomates

Deux nouvelles variétés de tomates seront très bientôt dans nos assiettes !

Lorsque l’on sait qu’en France, la production de tomates s’élèvent à plus de 600.000 tonnes …

Réagissez !