Accueil / Insolite / Ruptures amoureuses : les femmes souffrent, mais passent plus vite à autre chose

Ruptures amoureuses : les femmes souffrent, mais passent plus vite à autre chose

La rupture amoureuse pour les femmes et les hommes n’est pas traversée de la même façon. La gent masculine éprouve quelques difficultés alors que les compagnes retrouvent plus rapidement le goût de vivre même si la souffrance est plus intense.

Rupture amoureuse
Rupture amoureuse / Crédit Photo : Pixabay – Takmeomeo

Le 31 juillet dernier, une étude est parue dans la revue Evolutionary Behavioral Sciences. Baptisée Quantitative Sex Differences in Response to the Dissolution of a Romantic Relationship, elle aborde le lendemain de la rupture amoureuse. Cette dernière peut avoir des conséquences importantes dans le quotidien comme la perte d’un emploi, un problème de santé… Nombreuses sont les personnes à tomber dans la dépression après un chagrin d’amour et il faut du temps pour sortir la tête de l’eau.

En cas de rupture amoureuse, les femmes apprennent, mais souffrent plus

Un cherche de l’Université de Binghamton, Craig Morris s’est donc penché sur les hommes et les femmes qui vivent différemment une rupture amoureuse. Cette différence serait essentiellement expliquée par la biologie et surtout l’évolution. La femme est beaucoup plus impliquée dans une relation amoureuse, car elle portera peut-être un enfant, allaitera… Tous ces éléments renforcent son union avec l’homme qui a moins d’attache dans cette relation amoureuse. Par conséquent, en cas de rupture, la souffrance est beaucoup plus importante chez la femme qui se remettra toutefois beaucoup plus vite que le compagnon.

La douleur physique après un chagrin d’amour sera plus forte chez les femmes

La période sera donc plus longue pour la gent masculine alors que les femmes auront tendance à tirer des enseignements d’un chagrin d’amour. Dans cette étude, nous apprenons que les personnes vivraient environ trois ruptures amoureuses avant la trentaine et pour obtenir ces constatations, l’auteur a demandé à 5705 personnes de participer. Répartis dans 96 pays, ils ont évoqué la douleur émotionnelle et physique après une rupture amoureuse. La première sera de 6.84 pour les femmes contre 6.58 pour les hommes. En revanche, la douleur physique sera de 4.21 pour la gent féminine contre 3.75 du côté des compagnons.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Tomates

Deux nouvelles variétés de tomates seront très bientôt dans nos assiettes !

Lorsque l’on sait qu’en France, la production de tomates s’élèvent à plus de 600.000 tonnes …

Réagissez !