Accueil / Insolite / Sommeil : dormir dans un lit étranger est une source de nuit blanche

Sommeil : dormir dans un lit étranger est une source de nuit blanche

Le sommeil est primordial, la qualité de la journée, et même du reste de la semaine en dépend. Pourtant, il suffit de changer de lit, de matelas ou d’oreiller pour se retrouver au cœur d’une nuit blanche très agaçante.

Le cerveau perturbe le sommeil pour réagir en cas de danger

Pour perturber le sommeil, un seul petit détail peut tout chambouler et réduire à néant une bonne nuit. Une récente étude a montré qu’un lit étranger avait la capacité de provoquer des troubles à cause de l’effet première nuit. Le cerveau se retrouve dans une situation qu’il ne connait pas, il reste donc en alerte au cas où un danger sera au rendez-vous. Après une phase d’adaptation, la sérénité sera de nouveau au rendez-vous, mais, en attendant, la nuit blanche se profile à l’horizon.

Un lit étranger met l’organisme en état d’alerte

Il est donc difficile de dormir loin de sa maison que ce soit à l’hôtel, dans un camping, chez des amis… Cet effet première se produit aussi lorsque vous changez votre literie. Le remplacement d’un seul oreiller peut perturber votre sommeil, c’est aussi le cas pour l’orientation du lit ou encore la modification du matelas. Votre corps n’est pas adapté à ce dernier, le cerveau reçoit donc des signaux, il se met rapidement en état d’alerte.

Les voyageurs enchaînent les effets « première nuit »

Ce problème d’effet première nuit est nuisible pour ceux qui se déplacent constamment pour leur vie professionnelle. Tous les soirs, ils vivent ce contexte désagréable qui a une incidence certaine sur la santé. De nombreuses personnes négligent le cycle alors qu’il a une importance capitale. Ce dernier est composé de plusieurs phases à savoir l’éveil, le sommeil lent léger, lent profond, paradoxal et l’intermédiaire. À la fin de celui-ci, pratiquement 90 minutes se sont écoulées. Deux cas de figure sont donc identifiés, le premier concerne l’éveil, le second annonce un deuxième cycle.

Bailler, Pixabay – SeifenBlase

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !