Accueil / Insolite / Sommeil : l’obésité favorisée par les petites nuits

Sommeil : l’obésité favorisée par les petites nuits

Le sommeil et l’obésité auraient un lien notamment lorsque les nuits sont petites. Les insomniaques sont donc les premiers concernés.

Sommeil
Sommeil

Le sommeil a un impact sur la santé et le risque d’obésité, car il serait favorisé. C’est une étude réalisée par l’INSV qui soulève le problème des petites voire des très petites nuits. Le risque serait plus important de 50 % pour un homme et 34 % pour une femme s’ils dorment moins de six heures. Les insomniaques sont donc en première ligne concernant cette prise de poids. Il faut noter que ces personnes éprouvent une grande difficulté à trouver le sommeil et certains sont contraints d’avoir recours à des rituels pour tenter d’apaiser ce corps.

49 086 personnes étudiées pour l’obésité et le sommeil

Cette enquête a été relayée la veille de la journée qui sera dédiée au sommeil. Ce dernier a un réel impact sur l’organisme chez les enfants, les adultes et les seniors. Lorsque les nuits sont courtes, certains tournent sans cesse dans leur lit pour tenter de rencontrer Morphée. D’autres décident au contraire de se lever et de pratiquer quelques activités comme la lecture, le repassage ou le grignotage. Cette étude au cours de laquelle 11 240 hommes et 37 846 femmes ont participé a révélé que dormir moins de 6 heures par nuit était parfois à l’origine de dépression, d’accidents, de maladies cardiovasculaires ou encore d’obésité.

Le rapport entre le sommeil et l’obésité est valable dans les 2 sens

Les auteurs de l’enquête ont même été un peu plus loin en précisant que le lien entre le sommeil et l’obésité s’effectue dans les deux sens. De ce fait, une personne qui se trouve dans une situation d’obésité aura tendance à réaliser de petites nuits et l’inverse est également valable. Les insomniaques aujourd’hui sont beaucoup plus nombreux, car il y en a 22 % chez les 35/54 ans et 16 % chez les moins de 35 ans. Généralement, ce problème concerne davantage les hommes (22 %) que les femmes (14 %).

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Tomates

Deux nouvelles variétés de tomates seront très bientôt dans nos assiettes !

Lorsque l’on sait qu’en France, la production de tomates s’élèvent à plus de 600.000 tonnes …

Réagissez !