LOADING

Type to search

Son épouse russe dans une valise, un Français veut passer la frontière

3 années ago
Share

Avec sa jeune épouse russe dans sa grande valise, un Français pensait passer la frontière avec sérénité. La situation ne s’est pas passée comme prévu.

Photo d'illustration

Photo d’illustration

Une situation cocasse, un citoyen français a décidé de traverser la frontière avec sa femme  de nationalité russe au fond de sa valise, ils voulaient rentrer tous les deux sur le territoire de l’Union européenne. D’habitude, les agents des postes de frontière voient défiler dans les valises des passagers des objets parfois très insolites : de la contrefaçon, des cigarettes, des produits illicites, de la drogue, des animaux en voie de disparition, des bijoux volés et encore bien d’autres bagages étranges, mais cette fois les agents du poste ferroviaire de Telespol (Pologne) ont eu une drôle de surprise.

Une femme d’origine russe dans une très grande valise

Ils ont constaté un contenu bien surprenant  « l’épouse du sexagénaire ». Intrigués par la taille de la valise, ils ont demandé à ce passager de l’ouvrir pour un contrôle. Selon les premières informations, la jeune femme âgée d’une trentaine d’années se portait bien et n’avait pas besoin de soins médicaux. Tous les deux ont été interrogés au poste frontalier Polono-Bélarusse de Télespol, un peu plus tard les deux époux ont pu être relâchés, ils ont décidé de retourner en Russie.

Une situation cocasse qui se solde par un échec

Quand il a pris le train à Moscou, l’homme ignorait que sa femme avait le droit de rentrer avec lui dans l’espace Schengen, ils voulaient regagner Nice. Si cette épouse avait voyagé avec son mari bien assis à côté, elle serait arrivée à destination sans aucune difficulté, mais il souhaitait éviter le contrôle à la frontière, ils pourraient risquer une peine de prison allant jusqu’à trois ans en vertu de la législation polonaise selon le porte-parole de Telespol. Les humains adoptent bien des comportements et des moyens inimaginables pour traverser les frontières, mais l’aventure de ce monsieur reste étonnante.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *