Accueil / Insolite / Sucre dans l’alimentation : une réduction quasi impossible

Sucre dans l’alimentation : une réduction quasi impossible

Le sucre dans l’alimentation est pointé du doigt et pourtant il est nécessaire. Vouloir le supprimer est un acte quasi impossible.

Sucre dans l'alimentation
Sucre dans l’alimentation

Le sucre présent dans l’alimentation est généralement critiqué, car il est éventuellement à l’origine de maladies comme le diabète et certains l’accusent de favoriser la prise de poids. Il est présent naturellement dans de nombreux produits du secteur alimentaire et parfois il est ajouté avec excès. Les bienfaits du sucre dans ce domaine sont nombreux puisqu’il peut réduire l’acidité, apporter un goût supplémentaire ou raviver les couleurs et même inciter les gourmands à consommer davantage de produits.

Diminuer la part de sucre représente une tâche complexe

Comme le sucre a une part d’ombre, certains tentent de le supprimer de l’alimentation, mais la tâche s’avère extrêmement complexe, voire impossible. Toutefois, au vu du constat alarmant sur l’obésité que ce soit en France ou dans le monde, l’OMS a le souhait de le réduire. Cette organisation souhaite tout de même insister sur le fait que tous les sucres ne sont pas mauvais pour la santé. Ceux qu’il est nécessaire de pointer du doigt sont ajoutés par le secteur alimentaire, ce qui crée un excès non négligeable. Les rêves de l’OMS ne seront sans doute jamais réalisés, car le sucre se présente comme un ingrédient miracle pour les industriels qui souhaitent réaliser des économies.

80 % des aliments contiennent des sucres cachés

En effet, le sucre peut par exemple apporter un goût sympathique même si les produits utilisés ne sont pas d’une grande qualité. De ce fait, cet ingrédient a le pouvoir de réduire les coûts de production et tant pis s’il est néfaste pour la santé. Pourtant, l’OMS est déterminée à lutter contre l’obésité, car le sucre est partout et les enfants s’habituent dès le plus jeune âge à manger trop sucré. Cela a donc des répercussions sur leur organisme et cette mauvaise habitude ne faciliterait pas l’ingurgitation de légumes. L’OMS souhaite enfin tirer la sonnette d’alarme en relayant les résultats d’une étude qui a montré que 80 % des aliments contiennent des sucres cachés. L’organisme souhaite ainsi une réduction à 10 % de l’apport énergétique quotidien.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !