Accueil / Insolite / Tardigrades : après 30 ans de glace, ils reviennent à la vie

Tardigrades : après 30 ans de glace, ils reviennent à la vie

Qui sont ces incroyables animaux qui semblent être venus d’un autre temps ? Des scientifiques japonais ont réveillé d’étranges animaux microscopiques, des Tardigrades. Après avoir passé plus de trente années à moins 30°C, comment ont-ils pu survivre dans de telles conditions ? Ils vivent partout où l’eau est présente, dans l’eau douce, les océans, les sols humides et parmi la mousse. Après de nombreuses années passées dans un congélateur, un des animaux a même pondu des œufs. Plusieurs décennies de gel n’ont pas mis leur organisme en danger, ils ont été capables d’une résistance extrême. Les chercheurs ont sans doute de grandes choses à apprendre de ces êtres minuscules.

Ces animaux ont été ramassés par des scientifiques en 1983 avec des échantillons de mousse puis ils ont été placés dans un congélateur à moins 20°. Ces oursons d’eau de leur nom anglais sont devenus célèbres grâce à leur capacité de résistance à des températures extrêmes. Ils mesurent entre 0,1 et 1,2 millimètre, affublés de huit pattes, pour survivre dans de telles conditions, ils ont arrêtés toutes les fonctions de leur organisme, ils pourraient même à première vue sembler morts. Le grand froid, la chaleur, les radiations et même le vide de l’espace, rien ne fait peur à cet étrange animal.

Des tardigrades réveillés après un très long sommeil de 30 ans

Les scientifiques pour réanimer ces petits animaux étranges et pas très avenants, ils les ont plongés dans de l’eau minérale puis ils les ont mis dans l’obscurité et après plus de quatre jours de réhydratation, les tardigrades ont commencé à bouger et dès le 9e jour, ils étaient à la surface de l’eau puis ils ont débuté la nourriture jusqu’au 13e  jour, mais au total, un seul résistera et pondra plus de 19 œufs. Les femelles se reproduisent sans l’accouplement avec un mâle comme l’indique Pour la Science.

La glace a arrêté l’organisme des tardigrades sans les tuer

Le but de cette expérience est essentiel pour la science, mieux comprendre comment cet animal à pu survivre dans des telles conditions, arrêter les fonctions de son métabolisme puis revivre comme si rien ne s’était passé. Les scientifiques en charge de cette expérimentation estiment que les tardigrades ont pu se reconstruire grâce à d’autres bactéries, ceci avait déjà été démontré lors d’une étude américaine en 2015. Ces animaux microscopiques n’ont sans doute pas livré tous leurs secrets, ils pourraient encore bien nous surprendre par des révélations étonnantes. Les chercheurs japonais ont raconté la vie de ces minuscules animaux dans un article paru dans la revue  « Cryobiology ».

Tardigrade, Wikipédia – Schokraie E

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Limace

La limace serait utilisée en chirurgie cardiaque grâce à sa bave

Les gastéropodes décidément nous réservent bien des surprises. La bave d’escargot a déjà fait ses …

Réagissez !