Accueil / Insolite / Le total insolite de 23.000 pièces d’un centime pour régler les impôts

Le total insolite de 23.000 pièces d’un centime pour régler les impôts

Le quotidien Ouest-France relate un fait divers qui s’est passé dans le département du Lot-et-Garonne, cela pourrait faire sourire dans un premier temps si cela ne cachait pas un certain désarroi. Le centre des impôts a refusé les 23.000 pièces de 1 centime ainsi qu’un billet de 10 euros.

Il écope d’une facture de 239.40 euros

Un agriculteur s’était présenté jeudi dernier dans cette administration avec une valise de pièces, mais cette démarche n’a pas été prise au sérieux. En décembre 2015, cet homme s’était déjà fait remarqué en se présentant dans ce même lieu en compagnie de chèvres, d’un lama et d’une vache pour montrer la précarité de son quotidien en tant qu’agriculteur. Cette démarche n’a pas été au goût des fonctionnaires de ce centre des impôts, ils lui ont imputé une facture de 239.40 euros pour frais de nettoyage. Cet agriculteur était pourtant venu simplement montrer de manière pacifique le drame qu’il vivait au quotidien.

460 rouleaux d’un centime pour payer les impôts

Le métier d’agriculteur est aujourd’hui loin d’être facile en France, trop de charges, un manque de considération pour le travail effectué, des récoltes achetées à bas prix par les industriels de l’alimentation. Comment ne pas trouver la démarche de ce jeune agriculteur touchante ? Le centre des impôts n’a pas pour sa part réagi avec humour, le directeur a porté plainte contre l’agriculteur, une médiation s’en est suivie. Il a dû rédiger une lettre d’excuse et il devait avant le 31 mars dernier s’acquitter de 239,49 euros. Comme prévu ce jeudi, il s’est rendu dans son centre des impôts pour régulariser sa situation, mais de nouveau l’administration n’a pas accepté ce débordement, ils ont refusé la lettre d’excuse ainsi que les 460 rouleaux de pièces de 1 centime, l’agriculteur devra revenir ultérieurement pour payer sa facture de manière traditionnelle. L’agriculteur malgré sa situation difficile a choisi d’en rire malgré tout.

Chez les agriculteurs, le suicide semble être fréquent

La précarité touche tous les types de productions, quelque soit la taille, la date d’installation ou le mode de commercialisation. De nombreux agriculteurs sont aujourd’hui pris à la gorge, depuis de longs mois, ils se mobilisent pour montrer leurs mauvaises conditions de travail. On parle moins de ceux qui décident d’en finir avec la vie, mais pourtant selon BFMTV, ce sont plus de 600 agriculteurs qui optent pour le suicide chaque année. C’est le drame de la honte pour de nombreuses familles d’agriculteurs qui cachent ce malaise.

Centime, Pixabay – lumpi

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !