Campagne de sensibilisation destinée à améliorer l’automédication

L’automédication concerne tout le monde, elle est destinée à traiter les petits bobos de la vie quotidienne comme les rhumes, la fièvre, la toux, les petites douleurs, les dermatoses sans avoir recours à un médecin. Elle est également utilisée chez les patients qui ont déjà consulté dans le passé pour un problème mineur, lorsque celui-ci se représente, il estime pouvoir se soigner seul. Les médicaments d’automédication sont tous soumis à une autorisation de mise sur le marché, délivrée par l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Médicaments

Les symptômes bénins sont bien souvent fréquents

Se rendre dans une officine pour traiter les petits maux quotidiens plutôt que de se diriger vers son armoire à pharmacie est plus judicieux, il est préférable de demander l’avis d’un pharmacien, des propos indiqués par la déléguée générale de l’AFIPA à Santé magazine. Une campagne de sensibilisation est lancée par une association d’industriels pharmaceutiques, elle est mise en place afin d’améliorer l’automédication en France, « ma santé, mon choix ». L’automédication donne au pharmacien une certaine notoriété, son rôle devient très utile, il conseille les patients, il évite les prises de rendez-vous chez les généralistes souvent peu nombreux dans certaines régions.

Attention à la douleur récurrente

L’automédication est utile, car elle permet de mieux connaitre son corps, d’évaluer les douleurs, les symptômes, de se responsabiliser vis-à-vis des prises de médicaments, le gain de temps est également à prendre en compte, mais il est essentiel de rappeler que si les symptômes persistent, il est vivement conseillé de prendre un rendez-vous avec un médecin. Une douleur récurrente peut cacher très souvent un problème médical que seul un professionnel de santé peut évaluer sérieusement.

L’automédication est pratiquée par de nombreux Français

Dans toutes les boites de médicaments, il existe des notices, bien évidemment, il est judicieux de les parcourir avec soin, de relever toutes les interdictions, les effets indésirables, les doses à respecter, il faut se diriger vers son pharmacien en cas de doute. Il faut également préciser que toutes les boites de médicaments périmées ne doivent pas être jetées dans la poubelle, mais rapportées dans une officine. Se soigner seul n’est pas toujours sans risques, plus de 85% des Français avouent avoir recours à l’automédication.

Médicaments, Pixabay – freegr
Médicaments, Pixabay – freegr

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médicaments

Les traitements de la maladie de Crohn pourraient augmenter le risque de lymphome

La maladie de Crohn est en progression ces dernières décennies. En France, plus de 120.000 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *