Accueil / Médicaments / Insomnies, les Français restent les plus gros consommateurs de somnifères

Insomnies, les Français restent les plus gros consommateurs de somnifères

Les troubles du sommeil se caractérisent par de la difficulté à dormir suffisamment, au point que parfois, cela interfère avec la vie quotidienne (somnolence, irritabilité, fatigue…). C’est un symptôme et non une maladie, avant de la traiter, il faut en trouver la cause. Les facteurs psychologiques comme le stress, l’anxiété, les soucis ont une grande influence sur l’état du sommeil, outre ces problèmes liés aux habitudes de la vie, certaines pathologies peuvent avoir un rôle perturbateur (l’apnée du sommeil, les douleurs chroniques, la dépression, les difficultés respiratoires, la maladie d’Alzheimer, de Parkinson..). Les Français restent des gros consommateurs d’un sommeil artificiel.

Le sommeil

Dormir est essentiel, c’est tout sauf une perte de temps

C’est durant le sommeil que le système immunitaire se refait une santé, les tissus du foie, des muscles se consolident, le cerveau profite de ce moment de repos pour éliminer ses déchets grâce aux antioxydants. Il ne faut pas oublier la bonne humeur, l’énergie que le sommeil procure s’il est de bonne qualité. Accumuler les nuits blanches peut aussi avoir comme effet de bouleverser le quotidien avec des difficultés à l’école, l’absentéisme… Plus de 25% des accidents de la route sont causés par la fatigue au volant. L’insomnie peut aussi aggraver la migraine, les douleurs, les troubles digestifs. Un Français sur cinq souffre de troubles, plus de 11,5 millions de consommateurs d’anxiolytiques, de somnifères.

Les somnifères sont prescrits pour une durée bien déterminée

Il faut respecter 4 à 5 mois de traitement, mais les Français ont tendance à ne pas suivre les recommandations. Les médicaments même s’ils se révèlent être nécessaires dans certains cas, à long terme, ils entraînent une dépendance. Il existe pourtant d’autres moyens moins addictifs, plus sains, plus naturels pour retrouver une qualité de sommeil réparateur. Dans un premier temps, il faut adopter un système régulier d’éveil, de sommeil, limiter les bruits, les lumières dans la chambre, la caféine, l’alcool, le tabac, les repas du soir trop copieux, ne pas pratiquer une activité physique après 17 heures.

La lumière bleue doit également être bannie du lieu où l’on dort, elle trouble la production de mélatonine. L’organisation mondiale de la santé préconise la valériane, une plante dont les différentes études ont démontré son efficacité quant aux autres plantes, rien n’a été établie de façon certaine. Nous ne sommes pas tous égaux devant les besoins en sommeil, à 60 ans, nous avons pourtant passé plus de 15 ans à dormir. Un bain chaud, une tisane et la respiration peuvent aider à la relaxation avant de se mettre au lit, la température de la pièce ne doit pas excéder les 20°. Le lit doit être un lieu protecteur où les écrans doivent être bannis.

Le sommeil, Pixabay – condesign

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médicament

Choisir des anti-inflammatoires non stéroïdiens, ce n’est pas vraiment une très bonne idée

Les médicaments ne sont pas des produits comme les autres, le risque zéro n’existant pas, …

Réagissez !