Accueil / Médicaments / Ce nouveau médicament pourrait vous faire bronzer, tout en réduisant le risque de cancer de la peau

Ce nouveau médicament pourrait vous faire bronzer, tout en réduisant le risque de cancer de la peau

Depuis des années, les dermatologues avertissent sur les dangers du soleil, tout en essayant désespérément de remettre la pâleur au goût du jour. En vain, semble-t-il. Le cancer de la peau est le type de cancer le plus répandu dans le monde, et le mélanome (type le plus fatal des cancers de la peau) est le 7ème plus commun. Selon le Melanoma Network of Canada, les cas diagnostiqués dans le pays ont triplé ces 30 dernières années, et l’institut Statistics Canada a rapporté que seulement 38% de la population applique régulièrement de la crème solaire. 

Bronzage

Un médicament beaucoup plus performant qu’un auto-bronzant

Ces chiffres sont alarmants, et le Dr. David Fisher, chaire du département de dermatologie du Massachusetts General Hospital et de la Harvard Medical School, en parle comme « un fait embarrassant ».

Le cancer de la peau est l’un des quelques cancers pour lesquels nous avant une solide base de preuves concernant ses causes – le rayonnement UV.

Pour cette raison, Fisher est à la tête du développement d’un nouveau médicament qui, lorsqu’il est appliqué sur la peau, pourrait déclencher la production de mélanine sans en passer par l’exposition aux UV. Ce médicament pourrait être appliqué localement, comme une crème ou une lotion, et pénétrerait dans l’épiderme où les mélanocytes (les cellules responsables de la coloration de la peau) stimulent la production de pigment. Cela pourrait faire penser à un auto-bronzant médical, mais ce n’est pas le cas.

Les auto-bronzants sont des agents cosmétiques qui agissent comme des pigments – ils colorent mais il ne s’agit pas de mélanine. Ils adhèrent à la surface de la peau. […] Ici cela stimule les pigments à travers les cellules qui produisent de la mélanine, en pénétrant l’épiderme.

Une peau pigmentée a la chance d’être un peu mieux protégée des rayons UV

En d’autres termes, cela ressemblerait plus à un véritable bronzage, en comparaison des orangés boueux des auto-bronzants. Cependant, la motivation de Fisher n’était pas l’esthétique. L’espoir qu’il place dans un médicament de cette nature porte sur la possibilité de voir la fréquence des cancers de la peau diminuer. « Selon les données que nous avons, une peau fortement pigmentée est davantage protégée des rayons UV. Les effets de l’âge comme les rides, sont [moins courants] et selon l’épidémiologie, le risque de cancer de la peau est réprimé. » dit-il, « Nous savons que le cancer de la peau est moins fréquent chez les personnes qui ont la peau foncée, ou qui bronzent facilement. »

Ce médicament n’aurait pas besoin non plus de bronzer trop fortement la peau. Fisher pointe certaines cultures Méditerranéennes, Hispaniques ou encore d’Asie du Sud-Est qui ont un taux de cancer de la peau radicalement moins fort du fait d’une pigmentation de la peau relativement élevée.

COFweb

Cependant, Fisher insiste rapidement sur le fait que cela ne remplacera jamais une crème solaire. « Il s’agirait d’un complément à la crème solaire, pour bloquer les rayons UV autant que possible. Des pigments plus foncés ajoutent une dimension supplémentaire [à la protection]. Incontestablement, un bloqueur d’UV à large spectre est toujours très important, » a-t-il déclaré.

Le Dr. Jaggi Rao, professeur de médecine clinique à l’Université d’Alberta, pense qu’un médicament de cette nature pourrait être bénéfique à de nombreuses personnes, en particulier ceux qui ont la folie du bronzage. « Je pense que les gens qui sont obsédés par l’idée d’une peau plus foncée seront plus enclines à utiliser ce produit, et tirer profit d’une moindre utilisation des cabines de bronzage, » dit-il. « Ceux qui brûlent facilement pourront ajouter une protection solaire, mais pas au point que la crème solaire soit inutile. »

Ce nouveau médicament pour le bronzage n’est pas encore commercialisé

Malheureusement, Rao affirme que les aspects « émotionnels » du banc de bronzage, comme la sensation des UVs sur la peau et son résultat immédiat, ne pourraient sans doute pas garder les bronzeurs hors de leurs cabines.

Je pense malheureusement que cette sensation ne pourrait être remplacée par une crème. Cependant, je pense que cela pourrait être d’une grande utilité pour les personnes qui souffrent de dépigmentation, comme c’est le cas du vitiligo et d’autres problèmes de peau qui provoquent une perte de pigments et lui donnent une apparence blanchâtre. Cela pourrait être offrir à ces groupes de patients une façon saine de restaurer leur niveau de pigmentation.

Jusqu’ici, le médicament n’a été testé que sur des souris et de la peau morte humaine. Bien que les souris rousses aient montré efficacité et puissance, leur peau est considérablement plus fine que celle des humains. Là où les souris ont montré l’efficience du produit en un jour ou deux, il en a fallu quatre à cinq pour la peau humaine. Par ailleurs, le médicament a été appliqué sur des zones très localisées, ce qui signifie que le même soin devra être utilisé que pour un auto-bronzant, lorsqu’il sera vendu au grand public. En d’autres termes, ne pariez pas tout de suite sur des chevilles tâchées et des jambes marbrées. Le médicament est encore à quelques années d’une production de masse.

Souris

« Nous avons besoin de savoir combien ce médicament est sûr avant de pouvoir le mettre en application ; nous voulons être certain de ne pas provoquer quoi que ce soit d’inattendu », a déclaré Fisher. « Mais si nous somme suffisamment chanceux pour observer une toxicité réellement minime, nous espérons que les gens arrêtent d’utiliser les cabines de bronzage et de s’allonger au soleil pendant des heures sans crème solaire. Si quelque chose peut dissuader les gens de s’exposer aux rayons UV, cela réduira de façon certaine les risques de cancer de la peau. »

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Médicaments

Gaspillage de médicaments : une plateforme collaborative pour leur offrir une 2e vie

Les Français se sentent de plus en plus concernés par le gaspillage, les médicaments font …

Réagissez !