Accueil / Médicaments / Le paracétamol durant la grossesse ne serait pas sans risque pour le bébé

Le paracétamol durant la grossesse ne serait pas sans risque pour le bébé

Le paracétamol est présent dans toutes les armoires à pharmacie. C’est une substance active dans un certain nombre d’antalgiques. Il est en principe bien toléré, n’engendre que très peu d’effets indésirables en cas d’usage normal, mais selon une étude, le paracétamol consommé par la mère durant sa grossesse aurait un impact sur le fœtus, des troubles du comportement seraient détectés chez l’enfant plus tard. Les travaux de cette étude ont été publiés dans le Jama Pediatrics.

Médicaments

Les experts ont voulu par le biais d’une expérience se rendre compte des risques encourus de l’enfant

Ils ont passé en revue les données personnelles de plus de 7800 femmes interrogées sur leur consommation de paracétamol durant leur grossesse, à la 18esemaine, la 32e semaine puis une fois que l’enfant a eu cinq. La consommation de paracétamol chez le conjoint a également été prise en compte. Les données relevées ont démontré que plus d’une femme sur deux, soit 53% utilisaient cette molécule à la 18e semaine de grossesse, des chiffres un peu en baisse à la 53e semaine 42% puis en nette hausse après la naissance de l’enfant pour 89% des femmes. Les résultats ont aussi démontré que 7% des enfants présentaient des troubles du comportement, hyperactivité, instabilité, désobéissance…

Le paracétamol reste la molécule la plus consommée dans le monde

Dans cette étude, un élément n’a pas été précisé : combien de temps le paracétamol a-t-il été consommé ? Des précisions restent donc à confirmer notamment pour mieux comprendre comment la prise de cette molécule agit sur le cerveau du fœtus. Ce n’est pas la première fois que cet antalgique est pointé du doigt, dans une étude publiée en juillet dernier dont les travaux ont été partagés dans l’International Journal of Epidémiology mettaient en évidence les troubles de l’attention et la prise du paracétamol. Cette molécule traverse la barrière fœtale.

Tous ces travaux ne remettent pas en cause l’utilité du paracétamol, la fièvre durant la grossesse peut par exemple entrainer un accouchement prématuré. Comme tout médicament, il doit être pris avec précaution, 5 jours maximum, 3 grammes par jour pour un adulte.

Médicaments, Pixabay – Mizianitka

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Des médicaments

Aspirine : une nouvelle vertu dévoilée par une étude britannique assez surprenante

L’aspirine pourrait avoir des vertus préventives contre de très nombreuses maladies, cancers, infarctus, accident lors …

Réagissez !