Accueil / Médicaments / En termes de médicaments génériques, la France traîne la patte

En termes de médicaments génériques, la France traîne la patte

Les médicaments génériques doivent contenir la même quantité en principe actif, être de même forme pharmaceutique que l’original, en revanche la couleur, le gout, les excipients peuvent être différents. Les médicaments génériques ont été instaurés pour faire des économies, selon l’assurance maladie, en 2009, le développement des génériques a généré plus d’un milliard d’euros d’économies.

Médicaments

Les génériques sont aussi efficaces que les originaux. La méfiance est toujours d’actualité malgré une hausse légère des prescriptions. Le ministère de la Santé lance une nouvelle campagne pour donner plus d’élan aux médicaments génériques.

Les Français ont-ils le réflexe des médicaments génériques ?

« Devenir générique, ça se mérite« , ce nouveau slogan sera le point fort de cette nouvelle campagne d’information, elle sera destinée principalement à mieux les faire connaitre, renforcer la mise en place systématique des prescriptions ainsi que donner aux patients une confiance plus solide. Actuellement, il faut établir des convictions plus stables avec les médecins, les pharmaciens, cela reste fragile malgré une certaine amélioration. Les médicaments génériques ont plus de vingt ans, ils ne sont toujours pas automatiques, il reste d’énormes progrès pour que les génériques soient vraiment intégrés dans le monde médical.

Une prescription des médicaments génériques plus importante

Une étude BVA menée auprès de 1005 personnes représentant un large public pour la CNAMTS, 500 médecins, 500 pharmaciens, les résultats ont démontré que 78% les utilisent lorsqu’ils sont malades, 93% sont satisfaits. La ministre de la Santé a souligné lors d’une conférence qu’en 2016, la prescription des génériques atteint plus de 44% soit deux fois plus qu’il y a deux ans. Cette campagne sera diffusée sur trois ans, des spots TV, radios, des affiches dans les pharmacies viendront renforcer cette démarche.

Les médecins accordent la note de 6,6 sur 10 pour la confiance envers les génériques

8,7 sur 10 pour les pharmaciens, mais il reste encore des améliorations à mettre au point. La capacité des médicaments génériques pour soigner des pathologies graves comme les cancers est connue seulement de 47% des Français, 64% des médecins, 86% des pharmaciens. Depuis l’instauration des médicaments génériques, des économies ont été réalisées, mais cela reste très fragile, le système de santé peut encore être amélioré avec des traitements innovants si les génériques devenaient plus systématiques. Avec cette campagne, le ministère de la Santé espère une meilleure prescription à l’avenir.

Médicaments, Pixabay – Mizianitka

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médicaments

Réglisse : une interférence méconnue avec certains médicaments

Ce sont les propos que viennent de mettre en évidence une nouvelle étude américaine très …

Réagissez !