Accueil / Minceur / Le surpoids serait un critère négatif au cours d’une embauche

Le surpoids serait un critère négatif au cours d’une embauche

Le surpoids peut représenter une source de problèmes lors d’un entretien d’embauche, car il se révèle être un motif de discriminations. Ce n’est pas la première fois qu’un tel problème est listé, car tout le monde sait que l’apparence a un réel impact.

Le surpoids est un facteur de discriminations à ne pas négliger

Lors d’un entretien d’embauche, les personnes frappées par un surpoids partiraient déjà avec un handicap par rapport à un individu dont l’Indice de Masse Corporelle serait plus faible. C’est le Défenseur des droits qui partage cette étude qui confirme que la beauté a toujours une place prépondérante dans le milieu du travail. Déjà l’année dernière, l’Observatoire des discriminations avait constaté que l’apparence pouvait être un critère de promotion, mais à contrario, elle peut aussi être à l’origine d’un parcours plus complexe dans le milieu du travail. Cette enquête révélait que pour un CV similaire, une personne standard avait deux fois plus de chances d’obtenir des réponses positives que celle qui avait un visage décrit comme disgracieux comme le mentionnait Le Temps.

Pour un travail, l’apparence physique est apparemment importante

Cette nouvelle étude lue en exclusivité par France Info pointe à nouveau du doigt les pratiques lors de certaines embauches. Les qualités ne semblent pas être le premier critère qui attire le regard, car le surpoids et l’âge seraient des facteurs majeurs. Certains individus questionnés sur le sujet ont à un moment vécu une situation similaire au cours de laquelle leur surpoids a été problématique et une source de discriminations.

Le surpoids semble être plus important que les qualités

L’étude a pu constater que la fréquence était plus importante chez les femmes qui sont deux fois plus nombreuses à être la cible de discriminations à cause d’un surpoids que les hommes. Au vu des conclusions apportées, nous pouvons ainsi constater qu’en présence d’un CV répondant à toutes les qualités et un autre qui est moins attractif, l’employeur serait en mesure de choisir le second notamment si le premier est la propriété d’une personne victime d’un surpoids.

Minceur, Pixabay – stevepb

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Musculation

Maigreur : une augmentation certaine chez les ados de 13/17 ans

Le diktat de la mode, l’influence des mannequins ultra minces voire décharnées est sans doute …

Un seul commentaire

  1. « 8 % des chômeurs interrogés déclarent avoir été discriminés à l’embauche du fait de leur apparence physique…

    L’obésité est particulièrement discriminante. D’après l’étude, les femmes obèses déclarent huit fois plus être discriminées en raison de leur poids que celles qui ont un indice de masse corporel normal. »

    Sans vouloir le moins du monde tenter de justifier une telle discrimination (les 8% « se disent » discriminés), je m’interroge quand même sur le risque supplémentaire que l’obésité pourrait faire craindre à un employeur responsable de la sécurité et de la santé de ses salariés …

Réagissez !