LOADING

Type to search

Frères Bogdanov condamnés : le CNRS obtient gain de cause

2 années ago
Share

Les frères Bogdanov suscitent toujours un vif débat, car certains les prennent pour des génies alors que d’autres crient au scandale. Dans une affaire juridique, le CNRS a obtenu gain de cause devant la justice.

Les frères Bogdanov

Les frères Bogdanov / Crédit Photo : Capture YouTube Gilbert Joseph

Les frères Bogdanov ne laissent personne indifférent lorsqu’ils se déplacent sur les plateaux de télévision. Ils ont même fait une apparition remarquée dans le dernier clip de Cyril Hanouna. Cette affaire est toutefois moins glorieuse, car elle a atterri dans le bureau du tribunal administratif de Paris. Les deux jumeaux étaient confrontés au CNRS qui avait été attaqué. En effet, le Comité n’a jamais caché son avis concernant leurs thèses scientifiques qui étaient pointées du doigt.

Un versement de plusieurs milliers d’euros en faveur du CNRS

Le CNRS critiquait les thèses des deux frères Bogdanov notamment en révélant que le jury n’avait pas franchement effectué un réel travail d’inspection. Toutefois, ils n’ont pas gagné leur bataille, car c’est le CNRS qui a obtenu les faveurs du tribunal. Les Bogdanov ont même été condamnés à verser la somme de 2000 euros. Ce montant peut apparaitre comme faible, mais c’est en réalité la représentation qui est importante. En effet, avec cette condamnation l’avis du CNRS est mis en valeur alors que la crédibilité scientifique des deux frères est entachée.

Le CNRS est content, les frères Bogdanov ont été condamnés

Cette information révélée par Sylvestre Huet, un journaliste de Libération a entraîné le partage d’un communiqué de presse de la part du CNRS. Ce dernier rebondit ainsi à la condamnation des frères Bogdanov en précisant qu’il se réjouissait de l’issue de cette affaire juridique. Le tribunal a donc rejeté les deux recours qui avaient été lancés par les deux frères qui demandaient de leurs côtés une indemnisation de près d’un million d’euros. Igor et Hrichka estimaient qu’il y avait un véritable préjudice à la suite du rapport du CNRS qui révélait leurs thèses dénuées de sens scientifique.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *