Jean Pierre Marielle

Une voix inoubliable nous a quittés, Jean Pierre Marielle

Le cinéma et le théâtre viennent de perdre l’un des plus grands acteurs français. Sa voix très particulière, sa démarche de seigneur, sa prestance, Jean Pierre Marielle s’en est allé ce mercredi à l’âge de 87 ans des suites d’une longue maladie. Il a joué dans plus d’une centaine de film comiques et tragiques. 

Il s’est formé au conservatoire

Il se lie d’amitié avec Jean Rochefort et Jean Paul Belmondo. Il débute sa carrière au cinéma en 1957, mais peu convaincu par cette expérience cinématographique, il retourne sur les planches et au cabaret aux côtés de Guy Bedos. Il obtient de plus en plus des rôles importants pour le grand écran. Il retrouve son ami Belmondo dans le drame « Week end à Zuydcoote » en 1964 d’Henri Verneuil puis dans « Le diable par la queue » en 69 de Philippe Broca. Souvent partenaire de Philippe Noiret dans les années 70, il jouera aussi pour Bertrand Tavernier en 1975. En 2007, il prête sa voix enjouée et grave au chef cuisinier Gusteau dans le film d’animation « Ratatouille ».

La comédie n’est jamais très loin pour Jean Pierre Marielle

Son rôle dans « Pièce montée » en 2010 le prouve ou une famille bourgeoise se dit ses quatre vérités. L’acteur s’oriente ensuite vers le petit écran dans des téléfilms comme « Des roses en hiver ou tu veux ou tu veux pas » avec Patrick Bruel et Sophie Marceau. Il tourne également un épisode de la série policière Capitaine Marleau. Il a été nommé plus de sept fois aux oscars du meilleur acteur sans jamais rien remporter. Pour lui ce n’était pas important  « j’en ai rien à foutre, je ne suis pas un acteur de tombola », pour lui seul comptait que le public passe un bon moment avec ses films. Des personnages resteront à tout jamais liés à Jean Pierre Marielle comme celui de l’abbé Pierson dans la superproduction de Verneuil.

Il aimait jouer avec ses copains

Jean Rochefort, Philippe Noiret, Belmondo étaient souvent à ses côtés au cinéma. C’était un grand acteur qui était capable de tout jouer aussi bien du comique que du dramatique. Sa gouaille, sa voix caverneuse resteront à tout jamais dans le coeur des Français amoureux du bon cinéma divertissant, grave. Aujourd’hui, il est en deuil, on vient de perdre l’une des figures les plus populaires de ces dernières décennies. Les obsèques de Jean Pierre Marielle se dérouleront dans la plus stricte intimité, une annonce faite par son épouse via un communiqué. Malheureusement, c’est toute une génération qui est en train de disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *