Accueil / Politique / 11 novembre : que reste-t-il dans les mémoires ?

11 novembre : que reste-t-il dans les mémoires ?

La guerre de 14/18 surnommée « La Grande Guerre » a été très difficile pour les soldats baptisés les « Poilus ». La mémoire s’effrite.

La Grande Guerre
La Grande Guerre

À l’occasion du 11 novembre, il est primordial de se pencher sur cette guerre de 14/18 où des dizaines de milliers de personnes sont mortes. De nos jours, les poilus sont tous partis et il ne reste que la mémoire laissée par les vestiges. Les spectateurs auront la possibilité d’assister dans le cadre des célébrations à des concerts bien particuliers. Des instruments conçus par les soldats à l’arrière des tranchées ont été retrouvés. Ils leur permettaient d’oublier l’angoisse, la peur, le bruit et l’ennui.

Des concerts comme ceux de la guerre 14/18

Dans les zones de repos, les poilus de la guerre de 14/18 sculptaient avec ce qu’ils avaient sous la main : une vieille gourde devenait un violon, un casque se transformait en une petite guitare mandoline… Bien sûr ces instruments ne sonnent pas si bien que les originaux, mais à travers les sons émis, il est possible de ressentir toute l’émotion que les soldats ont pu éprouver. Des chansons sont aussi au programme, car le centre national du Patrimoine de la Chanson accueillera des concerts. En parallèle, la mémoire a tendance à s’effriter et il est difficile de partager ses évènements avec les nouvelles générations.

Pour la guerre de 14/18, un Anneau de la Mémoire

Il ne faut donc pas oublier que lors de la guerre de 14/18, des hommes ont donné leur vie pour qu’aujourd’hui la France soit la France. Le président François Hollande a salué la bravoure des soldats à l’occasion d’une commémoration. Il a déposé une gerbe sur le monument des soldats inconnus. Il s’est ensuite offert un bain de foule avec les Français venus le saluer notamment pour faire des photos. Le chef de l’État a également inauguré l’Anneau de la Mémoire à Ablain-Saint-Nazaire dans le Pas de Calais. 500 plaques d’acier mettent en avant les 579 606 noms des soldats morts dans la région.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !