Accueil / Politique / Brice Hortefeux : les Républicains auraient la route barrée par la gauche

Brice Hortefeux : les Républicains auraient la route barrée par la gauche

Brice Hortefeux à propos du parti Les Républicains a pointé du doigt les membres de la gauche qui tenteraient de barrer la route à ce changement.

Brice Hortefeux
Brice Hortefeux / Crédit Photo : Flickr – Ministère du Travail, de l’Emploi et de la santé

Brice Hortefeux estime que le changement de nom de l’UMP est complexe à cause de la gauche. Cette dernière ferait donc son possible pour que cela ne se produise pas. Nicolas Sarkozy a décidé de baptiser son parti Les Républicains et cela ne semble pas plaire à tout le monde et les Français se questionnent sur l’utilité de cette modification. Sur les forums et les sites Internet, nombreux sont les internautes à penser que cette méthode est une nouvelle lubie inutile de l’ancien chef de l’État.

La gauche se serait mobilisée pour interdire Les Républicains

De plus, certains Français estiment que la justice devrait se pencher sur le sujet avec plus de rigueur, car ce changement pourrait être lié à une interdiction. Dans la journée de mardi, le tribunal des référés devrait rendre son verdict, car 144 personnes l’ont sollicité pour qu’il puisse rende son avis sur une éventuelle interdiction. D’ailleurs dans un sondage réalisé par Le Progrès, 62 % des votants estiment qu’il faudrait interdire la transformation de l’UMP en Républicains alors que 36 % sont contre cette interdiction. Dans l’émission de France Inter, Brice Hortefeux a fait connaitre sa stupéfaction à cause de cette initiative.

Pour Brice Hortefeux, la gauche est obstacle au parti Les Républicains

Il précise dans cet entretien que la majorité des personnes qui ont quémandé cette indiction sont liées au parti de gauche. De ce fait, Brice Hortefeux pointe du doigt le PS et précise que certains membres tenteraient de barrer la route à cette modification, mais selon lui, les partis ont la possibilité d’exercer leur activité librement en citant l’article 4 de la Constitution. Dans tous les cas, Nicolas Sarkozy a lancé une polémique assez intense avec cette modification du nom, car si l’interdiction n’est pas admise, l’UMP deviendrait « Les Républicains ».

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

2 commentaires

  1. Voir autant de socialiste se mobiliser pour le changement de nom de l’UMP et pas pour résoudre les problèmes des Français c’est sidérant. Je constate qu’ils sont plus fort pour gesticuler que pour trouver des solutions.

  2. Lubie de Sarkozy, le terme est bien choisi. Ce n’est pas seulement la gauche qui en a assez du nombrilisme de Sarkozy. De nombreux électeurs de droite également. Sarkozy a déjà planté la droite en 2012, il ne semble pas avoir compris la leçon.
    Mais pas question de se laisser forcer la main; beaucoup à droite ne voteront pour un politicien qui est dans le déni et l’égotisme.

Réagissez !