Accueil / Politique / Canicule : Rebsamen milite pour l’aménagement des horaires

Canicule : Rebsamen milite pour l’aménagement des horaires

Les chefs d’entreprise pourront-ils aménager les horaires de leurs employés ? C’est en tout cas la demande de François Rebsamen à cause de la canicule qui frappe la France et une nouvelle vague de chaleur arrive.

François Rebsamen
François Rebsamen / Crédit Photo : Wikimédia – Clément Bucco-Lechat

Une période de canicule vient tout juste de se terminer et déjà une autre pointe son nez à l’horizon. À partir de demain, la France devrait connaitre de nouveau de fortes chaleurs, mais l’épisode sera de courte durée, la fin de la semaine sera plus fraîche. Le ministre du Travail, François Rebsamen vient de demander aux chefs d’entreprise d’aménager les horaires des salariés pour les protéger de ces chaleurs torrides, comme tout le monde le sait, s’exposer des heures durant sous ce soleil de plomb peut provoquer sur le corps humain des dégâts importants.

Les salariés perturbés par les fortes chaleurs

Certains métiers sont plus exposés que d’autres à la canicule, tous ceux qui travaillent toute la journée sous ces températures parfois bien difficiles à supporter, les jardiniers, les ouvriers qui construisent les routes et ceux du bâtiment, mais également les personnes qui travaillent dans des entrepôts de tôle où l’isolation est obsolète. Toute cette population de salariés souffre directement de ces chaleurs où les températures dépassent allègrement les 30°.

Les recommandations de François Rebsamen à propos de la canicule

Le ministre du Travail demande expressément aux chefs d’entreprise « de reporter les tâches les plus pénibles » comme le rapporte l’Express et surtout de prévoir un approvisionnement en eau suffisant, il a ajouté que les inspecteurs du travail seront durant ces chaleurs mobilisés sur le terrain pour vérifier si les salariés travaillent dans des conditions où leur santé n’est pas en danger. Certains députés ont même demandé « le droit de retrait » pendant la canicule. Actuellement, tout salarié peut exercer ce droit s’il constate que sa vie sur le lieu de son travail est en péril, mais les températures trop élevées ou trop basses ne figurent pas au tableau du Code du travail.

Les habits légers ne sont pas adaptés au travail en France

Se vêtir légèrement pour travailler en pleine chaleur n’est pas toujours prévue par les entreprises ou les administrations, celles-ci sont très encrées dans des tenues vestimentaires plus ou moins réglementaires, tout écart peut parfois conduire à des licenciements. Aller au bureau en bermuda n’est pas d’actualité en France. Aux États-Unis, les choses sont bien différentes, dans certaines nouvelles start-ups, les employés viennent travailler comme ils le souhaitent, « le dress-code » est bien plus libre. La France est en retard, comme pour beaucoup de choses.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !