Accueil / Politique / Congé parental, prime, Sécurité sociale : les nouvelles mesures

Congé parental, prime, Sécurité sociale : les nouvelles mesures

Congé parental, prime de naissance, Sécurité sociale… Le gouvernement présente les nouvelles mesures qui visent à faire des économies.

Photo d'illustration d'un bébé
Photo d’illustration d’un bébé

Congé parental, prime de naissance, Sécurité sociale… Demain, le gouvernement présentera les nouvelles mesures d’économies pour l’année 2015. L’espoir de ramener le « trou de la sécu » en dessous des 10 milliards est compromis vu la faible inflation. Il va falloir donc revoir d’autres économies et l’Assurance maladie a prévu un plan de 2.9 milliards d’euros. Cela entraînera des séjours en maternité plus court, des limitations concernant la prescription d’actes inutiles qui sont très onéreux et améliorer les prescriptions médicamenteuses.

Un congé parental diminué pour optimiser les économies

Le gouvernement a aussi prévu de réduire le congé parental, il était de trois ans et il passerait à 18 mois pour les hommes et les femmes selon une information du Parisien. Certaines prestations familiales vont aussi être réduites. La prime de naissance à partir du 2e enfant sera réduite. Toutes ces mesures devraient entraîner une économie de 300  à 400 millions d’euros, mais le gouvernement devrait maintenir à titre exceptionnel un plafond pour les prestations de 360 millions d’euros pour 2015. Les députés socialistes avaient vivement critiqué le gel des pensions. Cette mesure devrait par conséquent être abandonnée.

Le congé parental réduit ne comble pas Famille de France

Famille de France est contre l’abattement du congé parental puisqu’il estime que cela devrait nuire au foyer. D’autres souhaitent que cette loi soit effective car le retour au travail en serait facilité pour les hommes et les femmes ayant bénéficié de ce congé. Ces efforts devront sans doute susciter de nouvelles politiques, car  il faut noter que la France est un pays difficile à réformer. De plus, le congé parental serait réduit, ce qui devrait s’avérer problématique pour les femmes qui souhaitent accompagner leur enfant jusqu’à leur entrée à l’école.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !