Accueil / Politique / Député PS : il estime que les attouchements sur mineurs ne méritent pas la prison

Député PS : il estime que les attouchements sur mineurs ne méritent pas la prison

Le député PS, Dominique Raimbourg a dérapé lorsqu’il a évoqué les attouchements sexuels sur les mineurs. Selon lui, ces actes ne méritent pas la prison.

Dominique Raimbourg
[/media-credit] Dominique Raimbourg
L’actualité est souvent rythmée par de sordides histoires qui touchent des enfants et parfois des bébés. Lundi dernier, le député PS Dominique Raimbourg se retrouvait à l’Assemblée dans le cadre de la nouvelle contrainte pénale. Ses propos n’ont toutefois pas été appréciés lorsqu’il a été questionné sur les agressions sexuelles. Lors de cette conférence de presse où le Figaro était présent, le député a précisé qu’il y a « des infractions sexuelles qui ne signalent pas un ancrage dans une délinquance particulière ».

Pour le député PS, ce n’est pas très grave

En effet, les auteurs d’agressions sexuelles sont punis de 5 ans de prison, mais ils auront l’occasion de bénéficier de cette contrainte pénale. Le député PS estime qu’un « oncle, qui à la fin d’un repas de famille un peu alcoolisé, a un geste déplacé envers sa nièce » pourra obtenir une alternative à l’incarcération. Par conséquent, lorsque les attouchements sexuels sont réalisés dans un cadre familier, les auteurs pourront obtenir cette contrainte pénale, car ces actes ne sont pas véritablement graves pour ce député PS. Rapidement, les propos ont été repris par la presse et Patrice Ribeiro a constaté que les délinquants sexuels allaient pouvoir utiliser cette mise en place en leur faveur.

« On nage en plein délire »

Selon Patrice Ribeiro, « on peut ainsi tripoter sa petite nièce, ce n’est pas bien grave pour M. Raimbourg et cela ne mérite au fond selon lui qu’une petite contrainte pénale. Mais on nage en plein délire ». Le député PS est tout de même d’accord pour préciser que les « personnes qui agressent sexuellement des femmes la nuit, c’est grave et cela peut justifier l’incarcération ». Les paroles de Dominique Raimbourg sont donc assez consternantes et certains n’hésitent pas à qualifier cela de dérapage. En effet, nous pouvons imaginer que les délinquants sexuels pourront trouver des excuses pour justifier un attouchement sexuel tout en échappant à une peine de prison.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !