Accueil / Politique / Fleur Pellerin et les sites pirates : attaquer en supprimant la publicité

Fleur Pellerin et les sites pirates : attaquer en supprimant la publicité

Entre Fleur Pellerin et les sites pirates, c’est la guerre. La ministre veut stopper les publicités pour forcer l’extinction de ces plateformes.

Fleur Pellerin
Fleur Pellerin

Fleur Pellerin a peut-être trouvé la solution pour mettre un terme aux sites pirates. Jusqu’à maintenant, le gouvernement avait lancé de multiples concepts pour les fermer. Certains ont été contraints de tirer leur révérence après des ennuis judiciaires, mais le monde du piratage est encore vaste. Il faut noter que ces plateformes existent, car la demande est réelle. Toutefois, pour qu’un site Internet fonctionne, il faut également de l’argent et ce secteur pourrait être une solution.

Les sites pirates malmenés par l’intention de Fleur Pellerin

Fleur Pellerin a donc l’intention de partir en guerre contre les sites pirates en s’attaquant à l’argent. Ce dernier n’est pas directement versé par les visiteurs, mais ils contribuent à l’accumulation des sommes. En effet, certains publicitaires acceptent de diffuser des contenus sur des sites pornographiques ou des plateformes illégales de musiques, de films… D’autres inscrivent dans les conditions d’utilisation qu’il est interdit d’afficher une publicité sur tel site. Fleur Pellerin pourrait donc s’inspirer de ce concept pour rédiger sa charte. Cette dernière aura pour objectif de dissuader les publicitaires de travailler avec les sites pirates. Cette mission demande une réflexion et c’est Julien Neutres qui sera en charge de ce dossier.

Fleur Pellerin lance une charte pour supprimer la publicité

Fleur Pellerin a décidé d’assécher les recettes des sites pirates pour forcer leur éradication du Web. Il faut noter qu’avec l’essor d’Internet ces dernières années, les publicités représentent une source de revenus pour de nombreux sites qu’ils soient petits ou importants. Il est ainsi possible de gagner quelques dizaines d’euros voire plusieurs centaines d’euros par mois grâce à des publicités. Comme le streaming illégal a la cote sur le Web, les plateformes sont susceptibles de rassembler une somme non négligeable. En fermant les arrivées d’argent, Fleur Pellerin espère en finir avec les sites illégaux.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !