Accueil / Politique / François Hollande : le PS remettrait en question ses compétences

François Hollande : le PS remettrait en question ses compétences

François Hollande se retrouve dans une position délicate puisque sa cote de popularité est assez basse et sa dernière intervention n’a pas été convaincante.

François Hollande lors des cérémonies du 11 novembre 2012
[/media-credit] François Hollande lors des cérémonies du 11 novembre 2012
Il y a quelques jours, François Hollande est apparu à la télévision pour tenter de rassembler les Français autour du PS en vue des élections Européennes qui sont pour l’instant en faveur de Marine Le Pen. Il a donc fait part de ses intentions et de ses regrets, mais cette stratégie ne semble pas porter ses fruits. Les Français sont donc nombreux à douter de sa capacité et certains membres du Parti Socialiste partagent également ce point de vue selon Le Figaro. Ainsi, plusieurs politiciens se demandent si François Hollande est capable de diriger la France et de la sortir de cette crise.

Une partie du PS tourne le dos à François Hollande

Ainsi, François Hollande aurait chamboulé le PS puisque plusieurs groupes sont observés. Les membres ne sont plus rassemblés puisqu’il y a d’un côté ceux qui ne croient plus en ce Président de la République et de l’autre les adeptes du parti qui restent fidèles à cet homme politique. Il faut noter que les municipales n’ont pas été en faveur du Parti Socialiste et plusieurs élus ont été contraints de quitter leur mairie. Pour certains, ils ont été victimes de la côte de popularité de François Hollande. Ainsi pour le punir, des Français ont sanctionné les élus PS.

Se présentera-t-il en 2017 ?

Les élections Européennes 2014 se dérouleront donc dans un climat assez complexe et François Hollande aura sans doute une dernière chance pour remonter dans les sondages et convaincre les Français ainsi que les membres du PS. Mais cela ne sera peut-être pas suffisant, car certains se projettent déjà en 2017 et la candidature de François Hollande ne serait pas une obligation, le Parti Socialiste semble donc sur le point de penser au futur. En effet, le journal relaye les propos d’un membre du PS qui précise que l’actuel Président de la République « ne peut pas planter tout le monde pendant 5 ans, nous faire perdre nos villes, nos cantons, nos régions et nous dire à la fin, c’est moi le candidat ».

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !