LOADING

Type to search

Jean-Louis Borloo s’arrête, Ségolène Royal critiquée s’explique sur Twitter

4 années ago
Share

Jean-Louis Borloo hospitalisé en janvier a décidé de stopper sa carrière politique. Ségolène Royal a commenté cette information et a largement été critiquée

Jean-Louis BorlooFondapol 

Jean-Louis Borloo avait été ministre de l’Économie puis sous Nicolas Sarkozy, il avait intégré le ministère de l’Écologie. Cette carrière politique a toutefois été entachée par la maladie puisqu’il était contraint de subir une hospitalisation en janvier dernier à cause d’une pneumonie sévère. Au début de cette année, il souffrait également d’une septicémie. Après sa sortie le 4 février dernier, Jean-Louis Borloo était resté assez discret et surtout en retrait du monde politique. Ce lundi 7 avril a été marqué par le courrier envoyé à la commission exécutive de son parti. Âgé de 63 ans, l’ancien ministre annonce qu’il met un terme à ses mandats et à ses fonctions.

Jean-Louis Borloo ou Nicolas Sarkozy ?

Jean-Louis Borloo précise qu’il n’a pas en « l’état toute l’énergie nécessaire pour remplir complètement toutes mes responsabilités ». Il arrête donc la politique pour une question de santé, il ne sera donc plus à la présidence du Parti radical, l’UDI et l’Assemblée nationale. Au vu de sa santé, il préfère donc se retirer, car son « absence prolongée risque de stériliser les décisions et les choix à un moment où au contraire il faut amplifier notre action ». Sur RTL, Ségolène Royal qui a été choisie par Manuel Valls pour entrer au gouvernement a dérapé en révélant que cet homme était « une déception ». Elle révèle que « cela a déçu beaucoup de forces vives dans notre pays alors qu’il s’agit d’un sujet majeur pour l’avenir du pays ».

La ministre rétablit la vérité

Ségolène Royal révélait ainsi qu’il « restera une grande déception à la fin de cette époque ». Ces propos ont été largement critiqués et la ministre a souhaité s’exprimer davantage sur Twitter pour rétablir sa vérité. Ségolène Royal estime que ses paroles ont été déformées et elle souhaite préciser que le mot « déception » n’était pas pour Jean-Louis Borloo, mais Nicolas Sarkozy.

Intervention de Ségolène Royal


Le Grand Jury du 06 avril 2014 – Ségolène Royal… par rtl-fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *