LOADING

Type to search

Maire de Tarbes interpellé : suspicion de prise illégale d’intérêt

3 années ago
Share

La maire de Tarbes, Gérard Trémège est suspecté par les forces de l’ordre et il a donc été placé en garde à vue alors que l’UMP fête les départementales.

Gérard Trémège, le maire de Tarbes

Gérard Trémège, le maire de Tarbes

Aux départementales, l’UMP a eu l’opportunité de chanter puisque la vague bleue a recouvert la France alors que le Parti socialiste essuie une large défaite. Toutefois, la célébration est quelque peu entachée pour une affaire de prise illégale d’intérêts. Le maire de Tarbes, Gérard Trémège a donc été interpellé dans le cadre de ce dossier. Il a rejoint cette municipalité en 2001 et depuis il n’a cessé d’être réélu notamment en mars de l’année dernière.

A Tarbes, le maire a été placé sous le régime de la garde à vue

Ce dossier n’est pas récent et il n’a pas émergé après les départementales. En effet, une plainte avait été déposée il y a deux ans contre X pour la prise illégale d’intérêt et de recel. Cette affaire a pris un certain tournant en 2015 puisque six personnes ont été interpellées, mais aucune mise en examen n’a été prononcée. Le maire de Tarbes, Gérard Trémège a été interpellé mardi matin en compagnie de sa compagne et de plusieurs personnes. Ils ont été placés en garde à vue et les forces de l’ordre tentent d’éclaircir certains points dans ce dossier qui semble complexe.

Le maire de Tarbes interrogé sur ce dossier ouvert en 2013

Les enquêteurs cherchent à connaitre les responsables dans le cadre de la revente de biens immobiliers et de terrains par la municipalité de Tarbes. Les forces de l’ordre souhaitent en apprendre davantage sur l’achat ainsi que l’octroi de marchés publics. Le maire de Tarbes est donc en garde à vue et aucune information supplémentaire n’a été partagée. Il faudra donc patienter pour savoir si la garde à vue est prolongée ou stoppée ou si elle débouche sur une éventuelle mise en examen. Ce placement en garde à vue et ce dossier entachent la victoire de l’UMP aux départementales.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *