Manuel Valls à Evry : une boule au ventre lui cause des insomnies

Manuel Valls était en déplacement à Évry pour rencontrer des habitants qui s’interrogent sur la suite des évènements après les attentats de Paris. Dans l’Essonne, le premier ministre s’est livré et il semble touché par les évènements.

Le vendredi 13 novembre restera gravé dans la mémoire de nombreux français, car une attaque terroriste a eu lieu quelques mois après celle du mois de janvier. Les habitants d’Évry ont pu rencontrer Manuel Valls lors d’une discussion assez intéressante. Au cours de celle-ci, l’homme politique a souhaité insister sur le fait qu’il était impossible d’énoncer une circonstance atténuante à ces individus qui ont semé le trouble en France.

Depuis janvier, Manuel Valls a des problèmes de sommeil

Pour Manuel Valls, il ne faut pas effectuer d’amalgames et aucune excuse ne peut être trouvée. Ainsi, selon lui, ce n’est pas parce qu’un individu aura une culture musulmane, une origine maghrébine et qu’il sera au chômage qu’il deviendra un terroriste. Le premier ministre qui a programmé un rendez-vous important mardi prochain se confie devant les habitants d’Évry. Il reconnait que depuis les attentats du début 2015, il a une boule au ventre qui ne le quitte jamais. Comme le révèle une vidéo de France Info, elle l’empêche même de dormir.

Les terroristes veulent nous détruire, nous les détruirons

La France a donc été marquée par les attaques terroristes et François Hollande a demandé la prolongation de l’état d’urgence pendant trois mois. Ce sera d’ailleurs le sujet du débat de mardi devant les parlementaires qui rencontreront Manuel Valls. Ce dernier a enfin précisé lors de cette discussion que la destruction était la méthode à employer pour éradiquer le terroriste qui souhaite à tout prix détruire la France. Avec l’approche des fêtes de fin d’année, les habitants ne sont pas sereins et ils sont nombreux à cautionner le déploiement d’une telle sécurité.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !