Accueil / Politique / Manuel Valls à Evry : une boule au ventre lui cause des insomnies

Manuel Valls à Evry : une boule au ventre lui cause des insomnies

Manuel Valls était en déplacement à Évry pour rencontrer des habitants qui s’interrogent sur la suite des évènements après les attentats de Paris. Dans l’Essonne, le premier ministre s’est livré et il semble touché par les évènements.

Le vendredi 13 novembre restera gravé dans la mémoire de nombreux français, car une attaque terroriste a eu lieu quelques mois après celle du mois de janvier. Les habitants d’Évry ont pu rencontrer Manuel Valls lors d’une discussion assez intéressante. Au cours de celle-ci, l’homme politique a souhaité insister sur le fait qu’il était impossible d’énoncer une circonstance atténuante à ces individus qui ont semé le trouble en France.

Depuis janvier, Manuel Valls a des problèmes de sommeil

Pour Manuel Valls, il ne faut pas effectuer d’amalgames et aucune excuse ne peut être trouvée. Ainsi, selon lui, ce n’est pas parce qu’un individu aura une culture musulmane, une origine maghrébine et qu’il sera au chômage qu’il deviendra un terroriste. Le premier ministre qui a programmé un rendez-vous important mardi prochain se confie devant les habitants d’Évry. Il reconnait que depuis les attentats du début 2015, il a une boule au ventre qui ne le quitte jamais. Comme le révèle une vidéo de France Info, elle l’empêche même de dormir.

Les terroristes veulent nous détruire, nous les détruirons

La France a donc été marquée par les attaques terroristes et François Hollande a demandé la prolongation de l’état d’urgence pendant trois mois. Ce sera d’ailleurs le sujet du débat de mardi devant les parlementaires qui rencontreront Manuel Valls. Ce dernier a enfin précisé lors de cette discussion que la destruction était la méthode à employer pour éradiquer le terroriste qui souhaite à tout prix détruire la France. Avec l’approche des fêtes de fin d’année, les habitants ne sont pas sereins et ils sont nombreux à cautionner le déploiement d’une telle sécurité.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Un seul commentaire

  1. La laïcité est morte, assassinée lâchement, le 13 novembre 2015 . De son vivant elle a été le terreau sur lequel l’Islam s’est développé en France.

    Aujourd’hui l’Islam n’a plus sa place en France . On reconnait l’arbre à ses fruits. Les fruits de l’Islam sont , l’Islamisme, le radicalisme, le salafisme, le fanatisme, le terrorisme, le crime de masse. Au nom d’un prophète, assassin sanguinaire de son vivant, dont l’enseignement se propage au travers d’un ouvrage criminogène : Le Coran .

    Il faut revenir à des fondamentaux simples, inutiles de régler le problème en opposant le pire au mal.
    D’abord il faut rompre avec l’Islam. La France n’est pas et ne sera pas une terre de conquête islamique.

    1) Il faut rétablir la Chrétienté et le Royaume de France car la république française n ‘existe plus en tant que telle.
    2)Concernant les musulmans qui souhaitent rester en France et vivre dans
    la paix et le respect de la vie, il faudra qu’ils se convertissent a la
    chrétienté pour être sur le même plan de valeurs que nous.
    3) Les mosquées devront être détruites et/ ou transformées en Églises chrétiennes.
    4)Les musulmans qui se seront transformés en « combattants de dieu » « fous
    d’Allah » et autres terroriste-djihaistes assassins de français sans
    armes et sans défense, devront être exterminés sur notre sol.
    5) Les autres musulmans qui ne souhaite pas se convertir au christianisme ni
    devenir des terroristes au nom de leur prophète, si ils ne sont pas pris
    dans la guerre civile qui s’annonce devront être rapatriés dans le pays
    islamique de leur choix afin de vivre pleinement leur religion
    d’amour…
    Ne m’accusez pas de provoquer la guerre. Elle a déjà commencée sans m’attendre.
    Merci
    PS:
    Pour information ce cas de figure s’est déjà produit en 1610 :

    En 1610, lors de l’expulsion des moresques d’Espagne, environ 60 000
    musulmans se sont présentés aux frontières du royaume. Comparativement
    aux 20 à 25 millions d’habitants de la France à l’époque cela représente
    beaucoup. Une bonne partie fut expédiée en barbarie et principalement à
    Tunis, mais ce bon roi Henri IV, par ordonnance du 22 février 1610,
    permit à ceux qui « voulaient faire profession de la religion catholique
    pourvu qu’ils s’établissent au-delà de la Garonne et de la Dordogne » à
    demeurer dans le royaume (1). Ces gens-là se sont progressivement
    mélangés à la population locale et n’ont pas reproduit les problèmes
    qu’ils créaient du côté espagnol (2).

    Ceci montre qu’à l’époque,
    sans disposer du recul historique et des moyens de renseignement
    actuels, Henri IV qui, rappelons-le, sortait d’un conflit religieux
    sanglant, a parfaitement compris qu’il était impossible de vivre avec
    les musulmans. Les Arabes, les Berbères, les Espagnols oui, mais pas les
    musulmans.

    Les évènements tragiques que nous vivons aujourd’hui
    devraient nous inciter à nous replonger dans l’histoire des tentatives
    d’invasion musulmanes. Nous ne pouvons pas vivre avec les musulmans,
    leur idéologie les enferme dans l’intolérance et la haine, ils sont
    inaptes à la vie avec d’autres peuples. Au mieux nous vivrons un certain
    temps à côté d’eux, jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment nombreux pour
    nous asservir, mais ensemble c’est impossible. Ils chercheront toujours
    à prendre le pouvoir si nous ne leur imposons pas des conditions
    strictes.

    Robert Durand
    Source :http://ripostelaique.com/

Réagissez !