Accueil / Politique / Manuel Valls : les oubliés de Chambon l’attendent avec impatience

Manuel Valls : les oubliés de Chambon l’attendent avec impatience

Manuel Valls est attendu avec une profonde impatience, car il doit rencontrer les « oubliés de Chambon ». Dans l’Isère, cette zone est coupée du monde à la suite d’un éboulement qui ne se produit toujours pas.

Manuel Valls
Manuel Valls / Crédit Photo : Wikimédia – Claude TRUONG-NGOC

Le premier ministre est attendu aujourd’hui dans deux départements, l’Isère et les Hautes-Alpes. Depuis la fermeture du tunnel du Chambon, les habitants de la vallée sont dans l’impasse, la vie s’est arrêtée, le tourisme est en apnée et toute la population attend qu’enfin des solutions soient apportées pour leur venir en aide et que les travaux soient repris dans le tunnel pour une réouverture prochaine.

Manuel Valls rencontrera les élus, peut-être pour leur annoncer une bonne nouvelle, une lueur d’espoir pour tous ces gens qui se sentent oubliés par tout le monde, ils ont écrits au ministre à plusieurs reprises et ils apprécient qu’enfin il se déplace en personne pour se rendre compte de la situation .

Manuel Valls se rendra à La Grave via un hélicoptère

Les habitants espèrent que le pan de montagne s’effondre au plus vite seul ou avec l’aide des Hommes, l’éboulement prévu depuis le début du mois de juillet ne s’est pas produit et la vallée attend. Manuel Valls ne sera pas seul pour cette visite, il sera accompagné du secrétaire d’État aux transports, Alain Vidalies, ils doivent se rendre à la mairie de Mont-De-Lans où le premier ministre présidera une réunion de travail avec tous les élus du département et les services de l’état. Tous vont essayer de trouver une solution à ce problème important qui paralyse toute la région, Manuel Valls ira par la suite en hélicoptère à la Grave en fin d’après-midi pour une seconde réunion de travail, vers la fin de la soirée, il déambulera dans les rues du village pour discuter avec tous les habitants et écouter leurs doléances.

Manuel Valls invité à trouver au plus vite des solutions

Depuis le mois d’avril dernier, les choses se sont figées, plusieurs villages ne peuvent plus se rendre à Grenoble, le tourisme est en perte de vitesse, les hôteliers et toutes les réservations sont en baisse de plus de 50%, le tour de France a annulé l’étape de samedi, encore un manque à gagner. Espérons que le premier ministre trouve des solutions pour tous ces habitants.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !