Accueil / Politique / Manuel Valls : Marine Le Pen veut la fermeture des mosquées, il est prêt à le faire

Manuel Valls : Marine Le Pen veut la fermeture des mosquées, il est prêt à le faire

Manuel Valls semble d’accord en partie avec Marine Le Pen qui demande la fermeture de plusieurs mosquées. Le Premier ministre est prêt à le faire et cela intervient dans un climat complexe après le drame en Isère.

Marine Le Pen
Marine Le Pen / Crédit Photo : Wikimédia – Claude TRUONG-NGOC

La France va-t-elle prendre des mesures contre certaines mosquées ? La réponse semble affirmative et le débat a déjà été lancé par Marine Le Pen. Cette dernière qui a décidé de se présenter aux élections régionales pour la région du nord de la France a demandé au gouvernement de réaliser une fermeture massive. Il est vrai que le Front national a partagé des mesures permettant de limiter au maximum les dérives notamment en fermant les frontières et en expulsant les personnes suspectées.

Manuel Valls pourrait fermer certaines mosquées en France

Pour une fois, le Parti Socialiste et le Front national semblent être sur la même longueur d’onde, car Manuel Valls a révélé qu’il était prêt à fermer les mosquées salafistes de France selon BFMTV. Désormais, il faudra attendre des actions, car les hommes politiques sont souvent considérés comme des moulins à parole qui n’exécutent pas véritablement leurs promesses.

Il faut savoir que la situation en France est complexe notamment depuis les attentats du 7 janvier et celui réalisé en Isère il y a quelques jours.

Combattre le terrorisme en France après le drame en Isère

La France est visée et plusieurs pertes ont été référencées même à l’international. De ce fait, les Français ont peur de cette menace qu’ils ont tendance à évaluer à un niveau élevé. Nombreuses sont les personnes qui ne se sentent pas en sécurité sur le territoire. Par conséquent, la fermeture des mosquées salafistes pourrait être une piste, mais devrait-elle la seule ? Sur les réseaux sociaux et les sites Internet, des internautes se demandent s’il ne faudra pas effectuer un suivi plus poussé.

En effet, la surveillance de l’homme qui a organisé l’attentat à Air Products en Isère n’était plus au rendez-vous depuis 2008, car sa fiche S n’avait pas été renouvelée.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !