LOADING

Type to search

Manuel Valls : se relever après la défaite des départementales

3 années ago
Share

Manuel Valls veut reconquérir les Français alors que le Parti Socialiste a effectué une sérieuse défaite lors des départementales qui se sont achevées dimanche.

Manuel Valls

Manuel Valls

Les départementales sont terminées et les résultats sont très mauvais pour le gouvernement en place, le premier ministre dans une ambiance « grave » veut se redonner une espérance. Il dit avoir compris le message des électeurs, mais reste sur sa position et il a assuré devant les députés qu’après la défaite il fallait recréer l’espoir. Manuel Valls se veut combatif et désire jongler avec compétitivité et justice sociale. Pour pouvoir assister à la réunion du parti socialiste, il a annulé un déplacement à Berlin. Il a débattu son point de vue d’une voix ferme, mais la blessure de l’échec des élections départementales ne s’effacera qu’avec des résultats et tout de suite, les Français veulent du changement, du travail, un pouvoir d’achat correct et moins d’impôts.

 

Manuel Valls tente de mobiliser les troupes

Le parti socialiste et l’UMP sont face à la montée du Front National et même si dimanche les résultats n’ont pas été à la hauteur des espérances de Marine Le Pen le FN s’enracine en France. Manuel Valls a évoqué aussi tous ces « chantiers » qui devraient être porteurs d’espoir, il a demandé à tous les députés de combattre ensemble pour que les résultats économiques redonnent à la France le souffle dont elle a besoin. Il faudra beaucoup d’efforts pour convaincre les électeurs d’ici la fin de l’année pour les régionales.

Manuel Valls est pointé du doigt pour son attitude

« Les frondeurs » n’ont pas l’impression que le premier ministre a tiré des leçons de la déroute de dimanche, ils lui reprochent son inertie et cette volonté de maintenir coûte que coûte ses réformes qui ne font que « plomber » le pays alors qu’il faudrait un rassemblement. Ils dénoncent le mauvais bilan du gouvernement et du président de la République, ces députés amers, en colère, très déçus ne comprennent plus le premier ministre. Manuel Valls est depuis un an à Matignon et ce jour d’anniversaire n’est pas sans doute celui dont il rêvait.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *