Accueil / Politique / Marisol Touraine : la ministre se bat contre les violences envers les femmes

Marisol Touraine : la ministre se bat contre les violences envers les femmes

Marisol Touraine a constaté avec effroi que les violences envers les femmes se multipliaient. La conférence parisienne baptisée Violence et Sexualité montre qu’il est désormais indispensable d’agir en leur faveur.

Marisol Touraine, la ministre de la Santé
Marisol Touraine, la ministre de la Santé / Crédit Photo : Capture YouTube

La ministre de la Santé, Marisol Touraine a pu constater qu’une femme sur trois a tendance à subir des violences dans le monde entier. Généralement, ce sont les pays les plus aisés qui sont relativement à l’abri de ce fléau contrairement à ceux où les richesses ne sont pas vraiment au rendez-vous. La Chaire UNESCO a mis en place cette conférence à Paris prénommée Violence et Sexualité au cours de laquelle la ministre de la Santé a prononcé quelques mots.

Pour Marisol Touraine, les violences envers les femmes renforcent la domination masculine

Marisol Touraine est consciente que les violences référencées envers les fillettes, les enfants et les femmes ne sont pas comme les autres. La ministre a décidé de se battre et cela représente l’une de ses priorités. En parallèle, en déplacement à Albilly, elle a été confrontée à la colère des buralistes qui se dressent contre la mise en place du paquet neutre en 2016. Ce dernier serait susceptible d’entacher la productivité de ces commerces. La ministre a également constaté que les violences envers les femmes se reproduisent sans cesse et notamment d’une génération à une autre.

Les violences envers les femmes transforment les garçons et les fillettes

Par conséquent, elle n’a pas caché sa prise de position en précisant avec fermeté que les violences envers les femmes illustraient une domination masculine. De plus, elles sont en augmentation, car les partenaires qui ont été en couple sont 30 % à avoir subi de telles violences au cours de leur vie conjugale. Il est donc important d’agir au plus vite, car cette situation a aussi des répercussions sur les garçons qui sont témoins de ces violences. Par conséquent, 1/3 des garçonnets reproduiront les mêmes comportements et des dégâts sont aussi observés du côté des fillettes qui auront tendance à multiplier les relations qualifiées d’abusives.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Pesticides

Plus de 90% de la population est contaminé par les pesticides

De nombreuses polémiques voient le jour en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens et leurs …

Réagissez !