Marisol Touraine vs médecins : nouveau bras de fer

Marisol Touraine et les médecins se lancent dans un nouveau bras de fer à coups de tiers payant généralisé et de carte vitale.

Marisol Touraine
Marisol Touraine

Marisol Touraine ne devrait pas combler les attentes des médecins puisqu’elle a réaffirmé son intention de généraliser le tiers payant. En parallèle, les médecins ont décidé de passer au cran supérieur en entraînant une grève à la carte vitale. Qui pâtira le plus de cette décision ? Sûrement les patients qui vont voir leurs remboursements devenir bien plus longs. Une surcharge administrative est donc à prévoir, mais que va-t-il se passer réellement ? Le médecin est en droit de refuser la carte vitale, il remettra par conséquent une feuille de soin au patient qui devra la renvoyer à la Sécurité sociale pour pouvoir être remboursé.

Marisol Touraine critique la grève de la carte vitale

Dans une interview accordée à RMC et BFMTV, Marisol Touraine a précisé que cette méthode n’est « pas responsable vis-à-vis [des] patients ». Selon la ministre, les remboursements passeront de 4/5 jours à plusieurs semaines, car en moyenne il faudra attendre 20 jours. Elle estime que ce seront les « patients qui seront directement pénalisés par ce mouvement ». Si la grève devait durer dans le temps, une réorganisation au sein de l’Assurance maladie risque d’être obligatoire. Les médecins avec cette décision veulent mettre en évidence les efforts qu’ils fournissent au quotidien pour lutter contre les surcoûts administratifs.

Marisol Touraine insiste sur le tiers payant généralisé

Ils souhaitent donc interpeller Marisol Touraine qui a assuré que le tiers payant serait généralisé puisqu’il s’agit d’une mesure fondamentale de la loi. En ce qui concerne la grève de la carte vitale, un tel mouvement avait déjà été référencé en 2001 alors qu’elle était en circulation depuis 1998. Depuis, d’autres mouvements ont eu lieu pour des négociations tarifaires, des revalorisations de la profession… Aujourd’hui, il semble que les médecins soient toujours dans une impasse d’incompréhension. François Hollande a voulu rassurer le monde médical en leur promettant que le tiers payant serait plus simple. Le président a déclaré qu’il comprenait les médecins qui dénoncent des complications. Sur France Inter, il a estimé qu’il faut « qu’on puisse être capable d’être beaucoup plus simple, beaucoup plus efficace, tout en défendant le dispositif ».

Il est difficile de quantifier la participation des médecins grévistes, car les consultations n’ont pas faibli. La gastro et la grippe n’arrangent pas la situation et le désarroi des patients toujours pris en otages.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Pesticides

Plus de 90% de la population est contaminé par les pesticides

De nombreuses polémiques voient le jour en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens et leurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *