Accueil / Politique / Nicolas Sarkozy : 1er ancien Président à connaitre la garde à vue

Nicolas Sarkozy : 1er ancien Président à connaitre la garde à vue

Nicolas Sarkozy est en garde à vue depuis ce mardi matin et il est le premier ancien Président de la République à connaitre cette situation.

Nicolas Sarkozy
[/media-credit] Nicolas Sarkozy
La France a tendance à battre de tristes records puisqu’il faut savoir que François Hollande est le 1er Président de la République à avoir une cote de popularité aussi basse. En parallèle, Nicolas Sarkozy est le premier ancien Président de la Réplique à avoir connu la garde à vue. Il est donc dans les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire et selon une information d’Europe 1, Nicolas Sarkozy devrait être interrogé par Christine Dufau, commissaire et patronne de l’Ocliciff (Office Central de Lutte contre les Infractions Financières et Fiscales).

Nicolas Sarkozy et son avocat en garde à vue

Dès son arrivée, Nicolas Sarkozy a eu connaissance de sa garde à vue qui aura une durée au maximum de 24 heures. Elle pourra toutefois être prolongée si la situation le demande. Il a été placé sous ce régime à l’occasion de l’enquête concernant le trafic d’influence et la violation du secret d’instruction. Par conséquent, son avocat, Me Thierry Herzog a lui aussi été placé en garde à vue et elle a déjà été reconduite de 24 heures ce mardi. Les enquêteurs tentent de savoir si l’ancien Président de la République a obtenu des informations confidentielles. Ces dernières auraient été révélées par le biais des écoutes téléphoniques.

Nicolas Sarkozy risque 10 ans de prison si le délit est confirmé

En effet, Nicolas Sarkozy aurait pu avoir des données sur le dossier Bettencourt. Si ce délit est confirmé, il faut noter que l’amende peut atteindre 1 million d’euros et l’ancien Président de la République risque jusqu’à 10 ans de prison. Pendant une décennie, il pourrait avoir l’interdiction d’exercer une fonction publique et Nicolas Sarkozy pourrait donc être privé de ses droits civiques. Il faudra donc attendre les conclusions de l’enquête pour connaitre l’issue de cette garde à vue qui reste une première dans la Ve République.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !