Nicolas Sarkozy : le vélo et la politique, c’est le même concept

Nicolas Sarkozy est un passionné de vélo et de politique. Pour l’ancien chef de l’État, les deux domaines sont similaires, car ils reposent sur une même base à savoir la résistance et la persévérance.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy / Crédit Photo : Flickr – Sens Commun

Nicolas Sarkozy aurait aimé gagner le Tour de France, mais l’ancien chef de l’État mise sur la prudence. Avec des gravillons, la chaussée devient vite glissante et il est important d’être rigoureux pour ne pas tomber. Pourtant, celui qui est à la tête des Républicains a chuté en vélo alors qu’il n’avait pas été vigilant. Dans un entretien accordé au Parisien, il a été amené à évoquer ses deux passions, celle pour ce sport ainsi que la politique.

Toutefois, les propos de Nicolas Sarkozy sur Internet n’ont sans doute pas le retour escompté. Sur les site et les forums ou encore les réseaux sociaux, il est pointé du doigt. Nombreuses sont les personnes qui comparent le mauvais côté du cyclisme à savoir le dopage avec sa politique qui n’a pas suscité un réel engouement. D’autres lui conseillent de laisser la politique et de se consacrer pleinement au vélo, les dégâts seront moins importants.

Nicolas Sarkozy en politique ou sur un vélo est résistant et persévérant

Pour Nicolas Sarkozy, les deux domaines ne sont pas vraiment étrangers l’un de l’autre. Pour lui, le vélo et la politique sont similaires, car la route est toujours jonchée d’obstacles et il est important d’acquérir une certaine maturité pour réussir. Dans cette interview, il évoque ce qu’il apprécie particulièrement dans le cyclisme. Comme dans la politique, il s’agit d’une affaire de résistance et de persévérance. De plus, Nicolas Sarkozy est sensible à l’effort, le courage ainsi que le travail. Même s’il se détend en pratiquant cette activité, des gardes du corps le suivent même au cours de l’été.

La femme de Nicolas Sarkozy est angoissée lorsqu’il est à vélo

Par conséquent, Nicolas Sarkozy précise que des policiers sont à ses côtés au cours du mois d’août, mais pour suivre la cadence imposée par l’ancien président de la République, ils sont contraints de s’entrainer pendant le mois de juillet. De plus, il n’est pas là pour les ménager et son tempérament lui dicte de ne pas les attendre. Enfin, le vélo lui permet d’entretenir sa ligne et chacune de ses sorties lui permet de bruler jusqu’à 1800 calories. En ce qui concerne sa femme, Carla Bruni Sarkozy, elle est angoissée lorsqu’il monte sur son vélo.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !