Accueil / Politique / Nicolas Sarkozy : le vélo et la politique, c’est le même concept

Nicolas Sarkozy : le vélo et la politique, c’est le même concept

Nicolas Sarkozy est un passionné de vélo et de politique. Pour l’ancien chef de l’État, les deux domaines sont similaires, car ils reposent sur une même base à savoir la résistance et la persévérance.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy / Crédit Photo : Flickr – Sens Commun

Nicolas Sarkozy aurait aimé gagner le Tour de France, mais l’ancien chef de l’État mise sur la prudence. Avec des gravillons, la chaussée devient vite glissante et il est important d’être rigoureux pour ne pas tomber. Pourtant, celui qui est à la tête des Républicains a chuté en vélo alors qu’il n’avait pas été vigilant. Dans un entretien accordé au Parisien, il a été amené à évoquer ses deux passions, celle pour ce sport ainsi que la politique.

Toutefois, les propos de Nicolas Sarkozy sur Internet n’ont sans doute pas le retour escompté. Sur les site et les forums ou encore les réseaux sociaux, il est pointé du doigt. Nombreuses sont les personnes qui comparent le mauvais côté du cyclisme à savoir le dopage avec sa politique qui n’a pas suscité un réel engouement. D’autres lui conseillent de laisser la politique et de se consacrer pleinement au vélo, les dégâts seront moins importants.

Nicolas Sarkozy en politique ou sur un vélo est résistant et persévérant

Pour Nicolas Sarkozy, les deux domaines ne sont pas vraiment étrangers l’un de l’autre. Pour lui, le vélo et la politique sont similaires, car la route est toujours jonchée d’obstacles et il est important d’acquérir une certaine maturité pour réussir. Dans cette interview, il évoque ce qu’il apprécie particulièrement dans le cyclisme. Comme dans la politique, il s’agit d’une affaire de résistance et de persévérance. De plus, Nicolas Sarkozy est sensible à l’effort, le courage ainsi que le travail. Même s’il se détend en pratiquant cette activité, des gardes du corps le suivent même au cours de l’été.

La femme de Nicolas Sarkozy est angoissée lorsqu’il est à vélo

Par conséquent, Nicolas Sarkozy précise que des policiers sont à ses côtés au cours du mois d’août, mais pour suivre la cadence imposée par l’ancien président de la République, ils sont contraints de s’entrainer pendant le mois de juillet. De plus, il n’est pas là pour les ménager et son tempérament lui dicte de ne pas les attendre. Enfin, le vélo lui permet d’entretenir sa ligne et chacune de ses sorties lui permet de bruler jusqu’à 1800 calories. En ce qui concerne sa femme, Carla Bruni Sarkozy, elle est angoissée lorsqu’il monte sur son vélo.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Pesticides

Plus de 90% de la population est contaminé par les pesticides

De nombreuses polémiques voient le jour en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens et leurs …

14 commentaires

  1. Et il a complètement raison… tous des doppés… drogués… quand ce n’est pas à l’EPO ou à la cocaîne (encore un cycliste trouvé positif), c’est au sexe et au pouvoir… Ces gens là ne veulent pas le pouvoir pour améliorer les conditions du peuple, ils veulent le pouvoir pour eux-mêmes… ça les fait grimper aux rideaux…
    et en attendant… on nous gave de « jeux »… à défaut de pain…

  2. il ferait mieux de monter l’italienne ! ah c’est vrai, elle est partie depuis longtemps ..

  3. Pauvre France, où vas t’on, avec nos politiciens… Les Républicains/UMP, assez « bête » pour choisir comme leader ce « fanfaron » de Sarkozy (peut être sur ces talents de cycliste). Une Gauche qui fait à peine mieux… Pourtant que le niveau est bas… A se demander si les politiciens sont au service du peuple ou des grandes entreprises? Le temps de parole qui leur est accordé dans les médias serait d’une bien plus grande utilité s’il était utilisé pour faire des débats « CONSTRUCTIFS ».

  4. qu’il continue à pédaler alors…..

  5. Je suis d’accord avec lui. La politique c’est aussi chiant que le vélo, dans les deux cas c’est pour les vieux qui ne savent pas quoi faire de leurs journées.

  6. La femme de Nicolas Sarkozy est angoissée lorsqu’il fait du vélo.. La France est désespérée lorsqu’il fait de la politique.

  7. Ah, si seulement il pouvait arrêter la politique et entamer une carrière de cycliste…

  8. Eh ben continue de pédaler sur ton véloau au moins tu es sûr d’arriver quelque part, pour la politique tu es grillé, cramé, foutu.

  9. bonjour ,
    Dans tous les sports ,on ne doit pas tricher;perdre dans une discipline n’est pas honteux;il faut accepter et comprendre que
    l’on a pas tous les memes capacités et aptitudes;j’aurai aimé moi_meme pouvoir participer au tour de France en sachant
    à l’avance que je ne serai jamais premier;j’ai couru plusieurs marathons ;le simple fait de participer et de les finir m’a apporté
    une grande satisfaction et une fiérté.
    sasa

  10. Le velo, sport le plus propre apres la politique, tu m’etonne qu’il aime la pédale.

  11. Mais vraiment !!! Drole de charlot ce sarko !!! À part se gonfler le torse et se montrer meilleur que tous et même plus français que les vrais français ! Tu ne trouve pas mieux que de comparer la politique au vélo !!! C’est si bas que ça ??? Pédaler ! C’est ainsi que tu a laisser la france en partant !!! Non pardon en te faisons éjecté …. Pédale encore et encore, mais toi et la politique c’est prouvé ! C’est l’eau et l’huile ! Quoique tu n’a les qualités ni de l’un ni de l’autre .

  12. Il a un deuxième vélo mais qui tourne dans la tête !

  13. En défendant Armstrong il nous livre également sa philosophie: pour gagner, tout est permis. Seul compte le résultat. Gagner en trichant c’est toujours gagner .
    Belle éthique en vérité que la sienne.

  14. Disons le concernant que ce serait plutôt la tricherie ou le dopage, la principale ressemblance!

Réagissez !