Accueil / Politique / Parlementaires en Crimée : une vive polémique s’empare de l’affaire

Parlementaires en Crimée : une vive polémique s’empare de l’affaire

Les parlementaires en Crimée ont largement été pointés du doigt et des commentaires parfois assez amers ont été partagés dans le monde politique. Elisabeth Guigou a aussi diffusé son avis.

Elisabeth Guigou
Elisabeth Guigou / Crédit Photo : Wikimédia – Marie-Lan Nguyen

La Crimée est déjà au cœur d’un véritable conflit, car cette péninsule qui signifie « Ma Colline » est située au sud de l’Ukraine et elle a été annexée par la Russie. Toutefois, cette acquisition n’a pas été réalisée dans les règles de l’art et certains estiment même qu’il s’agit d’une violation du droit international. Il n’en fallait pas plus pour que le déplacement des parlementaires français se retrouve au cœur d’une vive polémique et tous les Hommes politiques ont partagé un petit commentaire.

Les mots comme honteux et ridicule qualifient le voyage en Crimée

Parmi les quelques parlementaires qui avaient fait le voyage, certains défendent cette annexion, ce qui n’a pas arrangé la situation. C’est le cas pour un ancien ministre qui officiait sous les couleurs de Nicolas Sarkozy à savoir Thierry Mariani. Les commentaires n’ont pas toujours été positifs et ce fut le cas avec Élisabeth Guigou qui s’est exprimée sur iTélé. Elle a précisé que les parlementaires avaient été reçus par les autorités en Crimée et il s’agit selon elle d’une équipe ridicule. La crise dans cette région du globe a commencé en mars 2014.

Les parlementaires en Crimée entraînent la colère du Parti Socialiste

La crise de Crimée se qualifiait par un référendum unilatéral et cette péninsule d’une superficie de 27 000 km² a fait couler beaucoup d’encre. Si un membre de la communauté de l’ancien chef de l’État a justifié une telle annexion, ce n’est pas le cas du côté du Parti socialiste. Le président du groupe, Bruno Le Roux a employé un mot très fort pour préciser qu’il s’agit d’un voyage honteux. Lors d’une interview accordée à France Info, il a insisté sur le fait que les parlementaires français en Crimée n’avaient aucun rapport avec les autorités de l’Ukraine et il est convaincu qu’il s’agit d’une soumission. Dans cette délégation, il n’y avait pas de député socialiste et il faut savoir que le voyage a été financé par une association russe.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Un seul commentaire

  1. Le parti socialiste s’accommode sans état d’ame d’un patron qui est un repris de justice:condamné à deux reprises en 2000 et 2005 pour des délits identiques.Son gouvernement privatise le domaine public au bénéfice d’un coupeur de tètes,sponsor de terroristes.Il réserve son indignation à des personnalités d’opposition qui n’ont commis aucun délit .Etre socialiste ou ne pas etre?C’est la question.

Réagissez !